Homologation diplôme

Étudiants en Master: pour l’homologation de votre diplôme il est nécessaire de passer au secrétariat des étudiants.
Bien cordialement,
Helson Claire

Consécration internationale de Victor Kissine

La nouvelle pièce POST SCRIPTUM de Victor KISSINE – professeur chargé du cours « Point de vue musical » en BA 1 Cinéma (tronc commun) , a été interprétée par l’Orchestre Symphonique de San Francisco à San Francisco, à Washington et au prestigieux Carnegie Hall à New York. Voici une des nombreuses critiques élogieuses qui le consacre parmi les plus grands.

A Symphony premiere with verve

Joshua Kosman, Chronicle Music Critic
Charles Ives is generally cited as the great progenitor of American classical music, but it turns out that the tendrils of his influence and his example have an international reach. Ives’ transcendentalist fervor takes on a Russian cast in Victor Kissine’s « Post-scriptum, » a beautiful, mysterious orchestral essay that had its world premiere in Davies Symphony Hall on Thursday night.
The work was commissioned by and dedicated to Michael Tilson Thomas and the San Francisco Symphony, who played the piece with a wonderful combination of tender specificity and verve. And those qualities were the thematic constants in a largely powerful concert.
Kissine, who was born and raised in the Soviet Union and relocated to Belgium in 1990, describes « Post-scriptum » as a response to Ives’ metaphysical masterpiece « The Unanswered Question. » The links are not so much thematic as structural – like its model, Kissine’s work unfolds in a series of restlessly questing episodes, each one approaching nearer to some elusive epiphany.
A listener can hear the growing certainty of this quest, proceeding from the shimmery mood of anticipation that infuses the first third of the piece to the increasingly definitive statements by the brass and timpani. Yet each attempt to reach a firm musical conclusion winds up imploding, vanishing into the near-silence of doubt and afterthoughts.
Like his older Russian compatriots, Sofia Gubaidulina and Alfred Schnittke – whose influence mingles with that of Ives in « Post-scriptum » – Kissine writes in a distinctive middle range between melody and pure texture. Dramatic themes will emerge for the space of five or six notes, then subside into a wash of virtuosically rendered orchestral color.
Kissine’s mastery of the orchestra, in fact, is one of the most striking aspects of « Post-scriptum. » The big chords that well up at the piece’s main structural points are superbly weighted and characterized – sometimes as sheer mass, sometimes built with a detectably hollow core – and the vague echoes that linger after each one, like the afterimage of a bright light on the retina, are marvelous inventions.
Thomas and the orchestra gave a sensitive reading of the piece, full of nuance and empathy, and then roared into the second half with superb accounts of two orchestral showpieces.
Ravel’s « Valses nobles et sentimentales » must count among Thomas and the orchestra’s trademark party pieces. They play these dances with zest and imagination, and Thursday’s performance was a vibrant mix of kinetic grace and breathless sweep, leading up to a luminous close. Liszt’s « Tasso: Lamento e Trionfo » was done in full Technicolor, stinting nothing on either sensuality or grandeur.
The evening’s only disappointment was Tchaikovsky’s Violin Concerto, with an uncharacteristically labored and graceless solo turn by violinist Christian Tetzlaff. Tetzlaff has given many great performances here over the years, and even some brilliant ones; Thursday’s contribution, full of tuning lapses and rhythmic carelessness, was obviously an off night.

sfsymphony.org.
Christian Tetzlaff is the soloist in the Tchaikovsky Violin Concerto. San Francisco Symphony

Photographies : Isabelle Françaix

Cours ouvert ID2 « Histoires de couples »

La classe de 2ème année d’interprétation dramatique vous invite à la présentation de l’exercice chansons « Histoires de couples » sous la direction d’Annette Sachs.

  • Générale mardi 30 mars à 11h00
  • Cours ouvert mercredi 31 mars à 11h00

Rdv Hall de Rabelais

Cours ouvert INT 2 « Corneille »

La classe de 2ème année d’ interprétation dramatique vous invite à la présentation de l’exercice « Corneille » sous la direction de Roumen Tchakarov.

Jeudi 25 mars à 14h00. Rdv Hall de Rabelais.

Fête ArTes

Nous lançons officiellement l’organisation d’un événement entre la cambre, le conservatoire royal de bruxelles et donc l’Insas sous le nom de soirée « ARTES » qui se tiendra le samedi 1er mai dans le hall de rabelais. Nous travaillons sur le projet d’organiser toute une journée de rencontres notamment une expo qui se clôturera par une fête en bonne et due forme. L’organisation est divisée et prise en charge par les trois écoles et on a besoin de vous ! Il y a plusieurs équipes possibles, à vous de choisir. Il y aura des préventes à partir du 19 avril à 3 euros.

Si vous avez des idées, des performances, des groupes, des envies d’activités, de contenu, tout est encore ouvert, contactez-moi au plus vite !

Organisation soirée ARTES:

EQUIPE DE VENTES DES PREVENTES
à partir du 19 avril

EQUIPE PROGRAMMATION MUSICALE
Contact Vanou : vanessa.bonnet@insas.be

– Besoin de personnes en son pour l’installation (2-3 personnes)
– Besoin de musiciens, DJ, performeur, chanteur, vj, groupes….
– Besoin d’une équipe pour l’accueil des musiciens (2 personnes)
– Besoin de deux personnes pour s’assurer que les groupes tournent bien, respect des horaires, aide pour matos
– Besoin d’une équipe responsable du matos

EQUIPE INSTALLATION

– Besoin d’une équipe conception de l’espace (3 personnes)
– Besoin d’une équipe de montage pour la semaine avant le 1er mai (le plus qu’on peut avoir)
– Besoin d’une équipe déco (taps, masquer les peintures, ….)

EQUIPE LUMIERE

contact : ledicia.garcia@insas.be »
-Besoin d’une équipe avant et pendant la soirée

EQUIPE EXPO
contact : flore.bleiberg@insas.be

RESPONSABLE BAR
contact: nathalie.schulz@insas.be

PENDANT LA SOIREE

EQUIPE ENTREES:
De 18H à 03H30
contact : meryl.moens@insas.be

18H l’expo. 2 personnes pour l’accueil. + Equipe qui dirige et guide l’expo
20H-21H30  2 personnes
21H30- 23H 2 personnes
23H- 00H30 2 personnes
00H30- 2H 2 personnes
2H- 3H30 2 personnes
FIN des entrées.

Une quinzaine de personnes pour les entrées.

EQUIPE TICKETS BOISSONS
Par tranche d’1H30

19H00 – 20H30     2 personnes
20H30-22H00 2 personnes
22H00 – 23H30 2 personnes
23H30- 1H00 2 personnes
1H- 2H30 2 personnes
2H30-4h00  2 personnes

EQUIPE VESTIAIRE
Tranche d’1H 30 de 19H à 5H.
contact : meryl.moens@insas.be

19H00 – 20H30     2 personnes
20H30-22H00 2 personnes
22H00 – 23H30 2 personnes
23H30- 1H00 2 personnes
1H- 2H30 2 personnes + 1 en réserve
2H30-4h00  3 personnes
4H-5H 3 à 4 personnes

Donc plus ou moins 20 personnes pour les vestiaires.

Voilà, j’espère que tout cela va vous motiver…

A bientôt,

Meryl

[nggallery id=2]

Conversation avec … Frie Leysen

Dans le cadre du cycle de conférences sur le théâtre organisé par la plate-forme transdisciplinaire ARTes, La Cambre, le Conservatoire et l’INSAS invitent FRIE LEYSEN, fondatrice du Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles le lundi 8 mars 2010 à 18h15 dans l’auditoire de la Cambre pour une conversation avec  CHRISTOPHE SLAGMUYLDER, actuel directeur du festival.

Frie Leysen est à l’origine du Kunstenfestivaldesarts qu’elle a créé à Bruxelles et dirigé pendant 11 ans, de 1996 à 2006. Elle dirige aujourd’hui le Festival THEATER DER WELT à ESSEN en Allemagne. Christophe Slagmuylder,  historien de l’Art , lui a succédé à la tête du festival en 2006.

Le 8 mars 2010 à 18H15 ENSAV-LA CAMBRE – AUDITOIRE LÉON STYNEN 21 ABBAYE DE LA CAMBRE – 1000 BRUXELLES

Festival Vidéographie[s] à Liège

Festival des images expérimentales & numériques

Le Festival des Images Expérimentales et Numériques ouvre ses portes pour sa deuxième édition. Le film Croix Malte, un exercice Point de vue documenté, a été sélectionné pour sa compétition de films et vidéos.

Après le succès rencontré en 2009 par le festival exprmntl [21], l’asbl Vidéographie[s] lance cette année un nouveau festival consacré aux images expérimentales et numériques. Vidéographies21 sera l’occasion de découvrir plus de trente films et vidéos en compétition internationale, des cartes blanches et des installations vidéo qui animeront le Cinéma Sauvenière durant toute la semaine du festival.

Vidéographies21 – première – 24.03.10
Entre poétique et politique – Carte blanche à Bige Örer – Biennale Internationale d’Istanbul (IKSV)
+ Compétition internationale films & vidéos [1]

Vidéographies21 – deuxième – 25.03.10
L’œil écoute – Carte blanche à Jean Detheux (Canada)
+ Compétition internationale films & vidéos [2]

Vidéographies21 – troisième – 26.03.10
Trans Electro Kino – Carte blanche à Transcultures (Mons)
+ Compétition internationale films & vidéos [3] + Palmarès et remise des Prix

Vidéographies21 – Installations du 22.03.10 au 26.03.10
Exposition dans l’enceinte du Cinéma Sauvenière

Aux passagers à destination de l’improbable ; aux aventuriers de la différence et aux saboteurs de frontières, bienvenue. Le cinéma Sauvenière, haut lieu de la Cité ardente et des découvertes, accueille pour quelques heures, quelques jours, des images autres, numériques et expérimentales. Un voyage à travers les e-toiles à bord de la navette Vidéographies 21, dans le sillage du festival exprmntl [21].

Organisé il y a un an à Liège, dans ce même lieu du Sauvenière, le festival exprmntl [21] ouvrait un passage spatio-temporel en projetant les images d’Exprmntl, le mythique festival. De Knokke à Bruxelles et pendant quelques décennies, la Cinémathèque Royale de Belgique avait permis aux jeunes talents d’innover, d’expérimenter et de créer. exprmntl [21] proposa de revoir les premiers Polanski ou Scorsese, mais aussi – mais surtout – de renouer avec l’exploration : Linz et Ars Electronica, le Collectif Jeune Cinéma, la Belgique et ses créateurs les plus inventifs.

Le rendez-vous était pris pour cette année avec un appel, cette fois, aux talents émergents venant des écoles d’ici et d’ailleurs ; venant des périphéries et des centres. Autoroutes du numérique ou chemins de traverse, le voyage est un Passage : de l’école au monde extérieur, de la discrétion à la notoriété, en collaboration avec la Province de Liège.

Dans les halls accueillants du Sauvenière, une compétition nationale d’installations. Puis, chaque soir, pendant une heure, un concours international de vidéos et de films innovants choisis parmi plus de 120 œuvres en provenance de trois continents. Enfin, les cartes blanches « croisant les imaginaires ». La dernière est confiée à Transcultures avec la musique et le son en vedette ; la deuxième, à un artiste belge collaborateur de l’Office National du Film canadien, et la première, à la Directrice générale de la Biennale Internationale d’art contemporain d’Istanbul, l’une des plus importantes expositions du monde. D’Istanbul à Liège, les périphéries sont à l’honneur. Les centres explosent, eux aussi, et Liège se fait Vitrine des Capitales Européennes de la Culture, une opération lancée par la Ville de Liège. De nouveaux réseaux, des constellations surprenantes, des e-toiles numériques pour nous guider dans ce voyage au cœur de l’innovation, de la créativité et de la différence. Car, ne vous y trompez pas : le voyage est la destination.

Mars en Méditerranée

Après MASARAT Palestine, les halles poursuivent leur exploration du Moyen-Orient et de la Méditerranée en invitant des artistes et des spectacles qui questionnent la modernité de cette région voisine de l’Europe. Radio Muezzin des Rimini Protokoll (souvenez-vous du magnifique Mnemopark en grande halle en 2007!) nous introduit dans l’univers des mosquées et donne chair et réalité aux voix des muezzins du Caire. Plus d’informations.

Chouf Ouchouf, mis en scène par le duo Zimmerman & de Perrot et interprété par le Groupe Acrobatique de Tanger (souvenez-vous de l’émouvant Taoub en Grande Halle 2006!), célèbre la rencontre entre des inventeurs hors pair et des maîtres de la débrouille. Plus d’informations.

Le cri que pousse la chorégraphe Nacera Belaza (présenté à Avignon en 2009) est une danse pour nous emmener à l’essentiel, une danse belle et austère, minimaliste et expansive. Kelma… un cri à la mère est une danse intime et pudique que nous offre Meryem Jazouli.
Pour mettre en perspective cette programmation, le cycle littéraire Apaches vous propose une soirée de débat avec la présence du journalise Driss Ksikes. Plus d’informations.

Tarif exceptionnel pour les étudiants des Ecoles Supérieures Artistiques !
€ 2.50 > le soir même ! (dans les limites des places dispo)
€ 5.00 > pour les groupes de min 10 pers. & sur réservation

Halles de Schaerbeek a.s.b.l.Centre Culturel Européen
20 rue de la Constitution,
1030 Bruxelles.
T: 02.227.59.53

Portes ouvertes 2010

Programme

Département audiovisuel

  • Informations générales et accueil
  • Informations pédagogiques sur chaque option, rencontres avec des professeurs et des étudiants
  • Projections de films sur les métiers du cinéma et du son
  • Projections de films et d’exercices d’étudiants
  • Conférence

Petite restauration et boissons seront proposées

Où & Quand?
INSAS, 8 rue Thérésienne, 1000 Bruxelles
Le samedi 13 mars 2010 de 11h à 19h.

Département Théâtre

  • Information générale et accueil
  • Informations pédagogiques sur chaque option, rencontres avec des professeurs et des étudiants.
  • Représentations théâtrales assurées par des étudiants de l’INSAS dans le cadre du festival « Ecritures » du Théâtre National

Où & Quand?

Théâtre National, 111-115 boulevard Emile Jacqmain à 1000 Bruxelles
-Séances d’information le samedi 13 mars 2010 de 15 h à 16 h 30
-Festival “Ecritures” du lundi 8 mars au samedi 13 mars à partir de 18H45

Tél: Audiovisuel: +32 2 511 92 86 / Théâtre: +32 2 230 45 79