Accord Parental au palmarès des Prix OFF du FIFF de Namur

Le palmarès des Prix OFF du Festival International du Film Francophone de Namur a été dévoilé ce jeudi 4 octobre. Le film Accord Parental de Benjamin Belloir a reçu les Prix Arte et RTBF des courts métrages.

Clémentine, 19 ans, vit avec sa mère et son jeune frère Raphaël. Jeune fille mélancolique, elle échappe à sa routine en faisant des sex cam rémunérées avec des inconnus. Un soir, alors qu’elle est en session, Raphaël la surprend. Choqué, il menace de tout raconter à leur mère. L’équilibre familial se trouve alors menacé…

 

Retrouvez l’interview de Benjamin Belloir dans le magazine raccords de septembre 2018.

Le court métrage Une soeur de Delphine Girard, sortie de la section Réalisation en 2015, reçoit le Prix BeTV et le Prix de l’Université de Namur.

Paul Anrieu nous a quitté

C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de Paul Anrieu, comédien, auteur, metteur en scène et pédagogue. Il fait partie de celles et ceux qui ont rêvé et concrétisé le projet de ce qui allait devenir l’INSAS. A l’image de son travail, l’enseignement du théâtre qu’il y mit en oeuvre pendant de nombreuses années reposait dès le départ sur un double cursus, ouvert à celles et ceux dont le chemin vers la scène passait par l’interprétation mais aussi par l’écriture, la mise en scène et ce qui s’appelait alors « animation culturelle ». Il est difficile aujourd’hui de mesurer l’originalité de la pensée sur lequel il reposait : un encadrement permanent des élèves, une pédagogie du projet, la nécessité d’un travail technique vocal et corporel intense, l’ouverture aux écritures contemporaines, à la dramaturgie et à la formation de l’esprit.

Ces principes aujourd’hui paraissent évident: il furent pourtant accueilli par un scepticisme voire une hostilité déclarée.

Son esprit curieux emmenait les étudiants sur des chemins parfois déconcertants, parfois visionnaires, mais jamais sans intérêt. Derrière la vigueur parfois caustique de ses critiques, il ne fallait parfois longtemps pour découvrir son intérêt profond pour la personne qu’il avait en face de lui et la haute idée qu’il avait de la tolérance, même lorsque les certitudes farouches de ses étudiants s’exprimaient sans nuances . Il ne transmettait pas de réponses, de recettes, de savoir-faire, mais des questions et des doutes féconds. Ils sont toujours au coeur du projet pédagogique de l’INSAS. Les réponses qu’y apportent celles et ceux qui aujourd’hui le mette en oeuvre leur appartienne, mais elles continuent d’y agir avec force.
Il le savait, et suivait de loin en loin avec bienveillance nos tentatives de réponses, heureux de voir se construire et se reconstruire encore et toujours l’école dont il avait contribué à poser les fondations.

Jamais il ne s’est posé en « maître », préférant le débat vigoureux mais collégial au formatage d’épigones ou d’imitateurs, dans le respect de la singularité et de la différence de ses étudiants.
Cette conviction est restée elle aussi puissamment inscrite dans les gènes de l’école.

Épreuves d’admission 2018-2019

Les épreuves d’admission sont un processus de sélection des candidats. Elles ont pour vocation d’évaluer la pertinence de leur admission à l’INSAS. Elles se concluent par des délibérations au cours desquelles tous les éléments en notre possession (questionnaire socio-culturel et épreuves spécifiques au cursus) sont pris en compte.

Cette année elles ont débuté le vendredi 24 août au Cinéma Vendôme avec l’épreuve langage cinéma. Les épreuves des cursus Audiovisuel auront lieu du 24 août au 14 septembre et du 28 août au 14 septembre pour les cursus Théâtre.

Pour plus d’informations sur les épreuves d’admission rendez vous sur notre page Entrer à l’INSAS

et je me demande si je reverrai un jour une autoroute

Production de fin d’études des étudiants en Master Interprétation dramatique présentée du 14 au 19 juin au Théâtre Océan Nord

Texte inédit de l’auteur belge Jean-Marie Piemme écrit sur mesure pour les étudiant.es de l’INSAS, et je me demande si je reverrai un jour une autoroute suit le parcours d’un groupe de jeunes activistes. Ils ont fait le choix de vivre en communauté dans l’ancien hôtel désaffecté Le Nautilus. Dans ce squat, ils interrogent la société dont ils sont issus et que maintenant ils contrent. La naissance d’un enfant va provoquer de nouvelles interrogations et bousculer les certitudes. Au fil de l’écriture, chaque habitant viendra témoigner de son attachement profond à l’existence. Car au-delà de la rage et de la détestation d’un système établi, il est question de trouver pour tous sa liberté, au sein du groupe et au sein du monde…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

OUTSAS 18 – Programme et réservations – 14 > 30 juin

3 temps forts pour découvrir les projets de étudiant.e.s de Master

Spectacle, projections, mises en scène et lectures, à vos agendas !

14 > 19.06  – Master Interprétation dramatique 
Théâtre Océan Nord
et je me demande si je reverrai un jour une autoroute
Réservations

 

22.06 – Master Cinéma 
BOZAR Salle M
Films de Fin d’Etudes et « Regards croisés »
Réservations

 

28 > 30.06 – Master Théâtre et Ecriture 
INSAS site Rabelais
Mises en scène et Lectures
Réservations

Formation Internationale à l’Ecriture de Séries TV

Avec l’essor et le succès ainsi que la légitimation critique des séries télévisées depuis une vingtaine d’année, l’écriture de séries télévisées est devenue une activité reconnue par la profession. Cependant la formation professionnelle à l’écriture de séries télévisées n’a pas suivi la croissance exponentielle de ce format tant dans les pays du bassin méditerranéen qu’en Europe du Nord.

C’est pour cette raison qu’une formation  consacrée à l’écriture de séries TV a été imaginée dans le cadre d’un partenariat stratégique, transnational et intersectoriel, du programme Erasmus +.
Un consortium composé d’institutions d’enseignement supérieur et d’organisations actives du domaine de l’audiovisuel du bassin méditerranéen a conçu une formation pilote à l’écriture de séries TV (FIEST) qui sera dispensée durant l’année académique 2018-2019.

Cette formation pilote est conçue comme un parcours de formation innovant, transnational et interculturel à l’écriture de séries TV. Elle sera composée d’ateliers pratiques en présentiel, d’outils de formation à distance (e-learning) et de travail individuel qui permettront de mettre en place des initiatives et des synergies au niveau international. Elle vise à son terme, à la création de projets de séries TV .

Toute personne désirant se porter candidate devra répondre à l’appel à candidatures auprès de l’une des écoles membres du partenariat FIEST : ALBA BeyrouthENSAV ToulouseESAC GammarthESAV MarrakechINSAS Bruxelles.
Pour postuler à l’INSAS, les candidatures doivent être envoyées avant le 25 juin 2018.

Infos pratiques

Formation continuée – « Danse et pratiques chorégraphiques »

En 2019, l’INSAS proposera une nouvelle formation continuée consacrée à la Danse et aux pratiques chorégraphiques.

Ce certificat se construit sur un partenariat entre Charleroi danse, l’opérateur culturel en charge des questions chorégraphiques sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, La Cambre (ENSAV), l’INSAS/Institut Supérieur des Arts du Spectacle et le Conservatoire Royal de Bruxelles, en collaboration avec la filière en Arts du spectacle de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’Université Libre de Bruxelles.

Centrée sur la pratique et le développement d’un projet artistique, cette formation supérieure croise pratique et théorie pour répondre aux attentes et nécessités de la profession en danse.

La formation se déroulera à Bruxelles, à Charleroi et à Paris. Le certificat s’inscrit à un niveau d’exigence correspondant à un Master dans l’enseignement supérieur (niveau 7). Il se déroulera sous forme de 8 sessions et sur une période de 9 mois. Les candidatures sont attendues pour le 30 juin 2018.

Infos pratiques

Une ancienne étudiante de l’INSAS primée à Cannes

Meryem Benm’barek, sortie de la section réalisation en 2015, remporte le prix du meilleur scénario pour son film « Sofia » dans la catégorie « Un certain regard » lors de cette 71ème édition du festival de Cannes. « Sofia » est son premier long-métrage après avoir réalisé plusieurs courts-métrages à succès. Son film de fin d’études « Jennah » produit à l’INSAS en 2014 avait remporté le grand prix au festival de Rhode Island.

Le Palmarès 2018 en détail.

 

 

« Loin de Linden » de Veronika Mabardi récompensé aux Prix Littéraires de la Fédération Wallonie Bruxelles

Notre collègue Veronika Mabardi a reçu le Prix triennal d’écriture dramatique en langue française pour Loin de Linden, succédant ainsi à Martine Wijckaert (primée en 2015 pour Trilogie de l’enfer).

Comédienne de formation, romancière, elle a commencé à écrire pour le théâtre au sein des collectifs « Les ateliers de l’échange » et « Ricochets ». Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture en solitaire ou dans la rencontre avec d’autres artistes : metteurs en scène, plasticiens, musiciens, danseurs, créateurs sonores, etc. Elle crée également des pièces pour la radio et (co)-anime des ateliers d’écriture. Au sein de l’INSAS, Veronika a rejoint l’équipe pédagogique du master Ecriture Théâtre.

En savoir plus

« Lacrimosa » – Exercice de Master Interprétation dramatique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lacrimosa (Jour des larmes) prend pour point de départ la partition extraite du Requiem de Mozart. Les acteurs experts « Lacrimosistes », sondent cette musique transcendante dans un climat étrange où s’entremêlent allégresse et gravité. Théâtre musical et physique, Lacrimosa explore les basculements entre chagrin et joie, le jeu entre lamentation et exultation des corps.

Exercice dirigé par Ingrid Von Wantoch-Rekowski et la classe de M1 Interprétation dramatique – Février / Mars 2018

© Michel Boermans

« Le Vaisseau d’or » de Siham Hinawi primé à Rennes

Trois courts métrages de l’INSAS étaient sélectionnés à la 5ème édition du Festival International du court métrage de Rennes 7ème Lune (12 < 18 mars 2018) : Ada tous les samedis de Camille Vigny, L’enfant né du vent de David Noblet et Le vaisseau d’or de Siham Hinawi. Ce dernier remporte le prix du Jury dans la compétition documentaire.

Le vaisseau d’or est un film réalisé dans le cadre du projet « Regards croisés – Portraits croisés ». L’objectif du projet est de permettre à des étudiants d’écoles de cinéma partenaires de mettre en pratique et de perfectionner leurs connaissances acquises au cours de leur formation en réalisant, avec l’aide des étudiants de l’école hôte, un film documentaire d’une quinzaine de minutes dans un cadre nouveau, un autre pays que celui dans lequel ils ont suivi leurs études.

Hiver 2016, Montréal. Le curé Jean-Eudes Fortin reçoit une mauvaise nouvelle qui suscite des réactions contradictoires dans sa communauté. Au cœur de la tempête, Le Vaisseau d’Or esquisse le portrait de cet homme tourmenté.