Actuellement

Rentrée académique 2022 – 2023

Lundi 19 septembre a eu lieu la rentrée académique 2022 – 2023. L’INSAS y a accueilli sa nouvelle promotion d’étudiants et étudiantes. A cette occasion, la nouvelle directrice Manon Ledune a prononcé son premier discours de rentrée, que nous partageons ici.

19 septembre 2022

L’INSAS est une ruche : une structure complexe, fragile, bruyante, bourdonnante, qui œuvre chaque jour à produire de la rareté, grâce au travail d’équipes aussi multiples que spécifiques, et toujours au service du collectif.
Le corps étudiant, le corps enseignant, le corps administratif, le corps ouvrier.
A chacun nos espaces et nos temporalités ; mais toutes et tous nous œuvrons solidairement à remplir la mission principale de l’école : former des jeunes gens.

Pour cela, nous avons ‘une recette’, qui en 60 ans aura fait ses preuves. Car, en regardant en arrière jusqu’à aujourd’hui, des premières formations historiques au tout récent master en Danse et pratiques chorégraphiques, l’identité forte de l’INSAS traverse les années et les évolutions.
Le groupe classe, l’apprentissage par la pratique, l’exigence et la responsabilité artistique.
Ce sont là des points cardinaux du projet pédagogique de l’INSAS.
Cette constance n’est pas le résultat d’une obstination mais d’une justesse.

A rebours d’une société parfois trop individualiste, de normes réglementaires centrées sur le parcours solitaire, à chaque promotion, à chaque exercice, à chaque séminaire, nous misons sur le collectif.
Votre engagement garantit le succès des autres, et réciproquement.

La liberté académique est un autre point cardinal de l’école et doit le demeurer. C’est elle qui permet de vous confronter, vous les étudiant·e·s à des univers singuliers, multiples, parfois contradictoires.
Pour atteindre cette diversité, il faut certes une multiplicité de professeur·e·s, mais il faut également que vous professeur·e·s vous sentiez libres de transmettre votre point de vue, sur une œuvre, un métier, une pratique, une discipline sans devoir ‘ajuster’ votre regard à celui de vos collègues. Cela ne signifie pas que le corps pédagogique est anarchique et incohérent. Votre liberté académique s’exerce dans le cadre du projet pédagogique de l’école, et des valeurs qu’il promeut.

La liberté académique est également garantie aux options. L’INSAS s’organise au départ des options, que vous faites vivre, vous professeur·e·s, professeur·e·s-assistant·e·s et étudiant·e·s. C’est à cette échelle que se vit le quotidien de l’école, que s’amorcent les propositions. Là où le dialogue commence.

Et de dialogue, nous en avons grandement besoin. Pour ne pas céder à l’isolement, à la pensée unique, circulaire, jamais confrontée à d’autres arguments que les siens. Algorithmique presque. Accueillir le doute, accepter de chercher la vérité, et se méfier de celles et ceux qui la trouvent.

L’INSAS ne forme pas à des métiers de résolution, mais bien d’invention, d’imagination. Nos diplômé·e·s explorent, créent, défrichent, innovent, singulièrement. Et ce notamment parce qu’au cours de leur formation, il leur a été est permis et souvent vivement recommandé d’essayer, de chercher, de rater, de recommencer.
L’INSAS a toujours défendu une culture du processus, plutôt que du résultat.
Cette place laissée à l’épreuve permet d’explorer pleinement des possibles, un potentiel, sans être assigné·e·s à une obligation de résultat. Pour que vous puissiez vous, étudiants et étudiantes, vous sentir libres d’explorer, voire de vous tromper.

Que vous puissiez apprendre. C’est bien là le rôle le plus essentiel d’une école, finalement.

En 60 ans, la pédagogie par projet, la défense du collectif et le doute fécond ont fait leur preuve. L’école demeure en adéquation avec son époque, les générations d’étudiants et d’étudiantes qu’elle a accueillies. Parfois ces générations nous bousculent, nous devancent. A l’école de rester en prise. Cela requiert une vigilance constante, dont nous sommes toutes et tous garant·e·s, chacun et chacune dans nos rôles et responsabilités.

Cette année, nous accueillons donc la 60ème promotion de l’INSAS, qu’elle soit la bienvenue !
Et cet anniversaire sera double et bilingue car le RITCS, notre école sœur de la communauté flamande, fête également ses 60 ans. Et nous aurons la joie de fêter nos anniversaires ensemble. Le 16 décembre 2022, nous ferons un pied-de-nez festif à celles et ceux qui voudraient une Belgique désunie, et nous jetterons un pont le temps d’une soirée à BOZAR pour célébrer 120 ans d’enseignement de cinéma et de théâtre belge.

Cette rentrée nous permet aussi d’accueillir parmi nous la 2ème promotion du Master Danse et pratiques chorégraphiques, de poursuivre la collaboration fructueuse entamée avec La Cambre et Charleroi danse, au plus grand bénéfice des étudiant·e·s qui suivent un programme de formation de haut niveau, à l’image de tous nos cursus.

Je salue d’ailleurs les 11 étudiant·e·s de cette promotion qui sont parmi nous ce soir. Soyez les bienvenu·e·s à Bruxelles, la ville de la danse.

Comme beaucoup d’entre vous le savent, cette rentrée est inédite pour moi. C’est ma première rentrée en tant que directrice. Ça n’est pas rien ; c’est un peu impressionnant. C’est très réjouissant et source d’une grande fierté pour moi. Être à la tête de cette maison, si riche de son histoire, des parcours de celles et ceux qui en ont bâti la réputation, de celles et ceux qui y contribuent chaque jour.
Lourde peut être la couronne, mais enthousiasmante est la mission, car je sais que je peux prendre appui sur l’intégrité, l’exigence et l’engagement de toutes les équipes, de chacun et chacune de vous.
Et ça, ça donne envie de se lever, tous les matins, pour défendre cette belle école et le projet si singulier qui est le sien : accompagner les jeunes gens que vous êtes à la rencontre de vous-mêmes, de celles et de ceux que vous n’êtes pas encore.

Je vous souhaite une excellente rentrée académique !
Et je nous souhaite une 60ème année intense et féconde !
Merci

Manon Ledune
Directrice
Discours de rentée académique 2022 – 2023

Actuellement

Direction de domaine Danse – Appel à candidature

L’appel à candidature pour la Direction de domaine Danse à l’INSAS est paru au moniteur. Les candidatures sont attendues pour le 14 octobre.

Le domaine de la Danse est organisé depuis la rentrée académique de septembre 2021, en co-organisation entre l’ENSAV La Cambre, l’INSAS et Charleroi danse, et en partenariat avec l’ULB (Master Arts du Spectacle). L’ENSAV – La Cambre est actuellement école de référence du cursus et co-diplôme avec l’INSAS. Dès la rentrée académique 2023-2024, l’INSAS deviendra école de référence pour le master.

Pour prendre connaissance du profil de poste détaillé et des modalités de candidature, l’appel au moniteur est consultable depuis notre page offres d’emploi.

Tournage “Translucide”, FFE de Lucien Lepoutre – 2022

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les étudiant.e.s de Master des cursus audiovisuels étaient récemment en tournage pour la réalisation de leur film de fin d’études (FFE). Nous vous proposons une sélection de photos pour rendre compte de la réalité de ces tournages.

Production de fin d’études 2022 – Master Interprétation dramatique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour en images sur la production de fin d’études des étudiant.e.s du Master Interprétation dramatique : “Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux”

Texte : Noëlle Renaude
Mise en scène : Guillemette Laurent

Avec : Juliette Ban, Julien Beckers, Marguerite Boyer, Madeleine Camus, Gaëtan Charbonnier-Hoffmann, Ibrahima Diokine Sambou, Hippolyt Doucy, Timothée Journot, Maëlle Kalis, Laura Moreno, Louise Moret, Jean Schatz, Aurianne Servais, Isaac Van Dessel

Master Théâtre Mise en Scène et Ecriture – OUTSAS 2022 (#3)

Du 28 au 30 juin, l’INSAS vous invite à découvrir les projets des étudiantes des Masters Mise en scène et Ecriture

Master Théâtre et Technique de Communication – Mises en scène

  • Fleur de Fesse de Selma Raphard

UN fesse CABARET fesse ONIRIQUE fesse EN TOUT GENRE.
On est samedi ce soir le Roi la Reine les Fous et le p’tit ange sont venus chez moi pour me serrer la pince.

Acteur.rice.s : Céleste Galliot-Dollet, Circé Freyens, Coralie Lansier, Lilith Knockaert
Artistes technicien.ne.s : Adèle Evans, Valentine Monserand, Eric Morel, Margot Dufeutrelle

Horaire : 19h00 – en même temps que Adieu les murs de Salomé Defaut

  • PLAY (Plaies) de Clara Bellemans Moya

Une équipe. Un plateau. Des corps, des mots, de la vitesse, des crampes, du cri de bord de scène et de bord de terrain, des cœurs tapageurs sous les peaux, du muscle dans les shorts, des accélérations, de la sueur, de l’écoute, du ‘ensemble’, Ca s’adresse aux pères, sans qui le foot ne se serait pas transmis. Ça parle mal, ça parle fort, ça a des larmes dans les yeux quand ça gagne, si ça applaudit.

Une traversée existentielle entre niaque et relâche, avec fils et filets tendus entre terrain et espace de jeu, coulisses, vestiaires et surface de feu.

Comment passer par le foot pour dire à quel point tu m’as manqué, Papa, pour tenter de me rapprocher de toi.

Acteur.rice.s : Vadim Bellemans, Aubin Manoka, Ashley Martin, Sasha Martelli, Davide Meraviglia, Emma Seine, Tara Veyrunes
Artistes technicien.ne.s : Mariana Blanc Moya, Manon Petitpretz, Ijjou Ahoudig

Horaire : 20h00 – en même temps que Where is the F***ing kitchen ? de Alexandra Bouron

  • Happiness Island de Ludmilla Reuse

Happiness Island est une émission de Théâtre-Réalité immersive dans le cadre de laquelle vous serez invité.e.s à participer. Il est possible que nous nous adressions à vous directement. Il est possible que nous vous invitions à monter sur le plateau. Il est possible que vous soyez prêt.e.s à tout pour gagner.

N’oubliez pas :
« C’est une crainte vaine et sans objet que celle qui est produite par l’attente d’une chose qui ne cause aucun trouble par sa présence. » (Epicure)

Acteur.rice.s : Julien Beckers, Sarah Cuny, Jordan Deschamps, Clarina Sierro
Artistes technicien.ne.s : Noam de Crombrugghe, Ijjou Ahoudig, Henri Beugnet, Eliot Ratinaud, Sarah Cuny, Florent Lanquetin, Laura Wolf, Céleste Dollet-Galliot, Mounir Benchara

Horaire : 21h00



Master Ecriture – Mises en lecture

  • Adieu les murs de Salomé Defaut

« Il y a ce mot qui revient souvent dans mon esprit qui se répète de plus en plus
Ça a l’air plutôt doux pas très violent comme mot Déconstruction
Moi j’appellerais ça plutôt Éclatement Destruction Saut dans le vide
quelque chose qui ressemble plus à Irruption volcanique par exemple
ou Tremblement de terre
Parce que c’que ça signifie vraiment c’est remettre tout en question
chaque chose une par une deux par deux cent par cent
Tout est bouleversé Dévasté Plus rien a de sens
C’est compliqué une déconstruction
C’est compliqué aussi de savoir quoi garder »


Des murs qui tombent, des meubles qui se détruisent. Ce n’est pas l’histoire d’une chambre qui se déconstruit mais celle d’un couple qui n’arrive pas à voir que c’est fini.

Lu par Maëlle Kalis, Eva Papageorgiou, Arthur de Clermont
Mise en lecture : Margot Dufeutrelle
Aide à la mise en lecture : Jonathan Kibani

Horaire : 19h00 – en même temps que Fleur de Fesse de Selma Raphard

  • Where is this F***ing kitchen ? de Alexandra Bouron

Petit à petit, la vie passe, certains souvenirs restent, d’autres s’en vont.
Pourquoi tel souvenir plutôt que tel autre ? Quels sont les moments qui nous marqueront le plus ? Comment évolueront-ils ? Est-il possible de garder ses souvenirs « intacts » ? A force de toujours accumuler des connaissances, me restera t-il de la place pour retenir ce qu’à tout prix je ne veux pas oublier ? Est-ce qu’un jour on pourra se dire « j’ai vécu tout ce que je voulais vivre » ou est-ce qu’on aura toutes et tous déjà perdu la tête ?
Ces questions traversent ce texte dont Brian est le centre. Parmi des cartons qui s’animent et certaines figures familières, nous sommes plongé.e.s dans la vie et la perte de mémoire de Brian.

Lu par Auriane Servais, Timothée Journot, Valentine Monserand, Alexis Hubert-Demoulin, Kalya Barras, Rubens Bourely
Mise en lecture : Henri Beugnet
Aide à la mise en lecture : Jonathan Kibani

Horaire : 20h00 – en même temps que Play (plaies) de Clara Bellemans Moya

Adresse :

INSAS – 153 Rue Emile Féron 1060 Bruxelles (site Taylor’s Factory)

STIB Métro 2 & 6 – Porte de Hall / Tram 81 Arrêt Bethléem / Bus 48 Avenue du Roi

Projection Master Cinéma – OUTSAS 2022 (#2)

Le Kinograph accueillera le lundi 27 juin la projection des films documentaires “Regards Croisés” et des Films de Fin d’Etudes.

12h : Regards Croisés

Vertige des plaines – Moana Son et Hugo Willocq (Tchéquie)
Fortunes de mer – Elisa Mezquita et Armelle Fouat (France)

Films documentaires réalisés dans le cadre du Programme d’échange “Regards Croisés” via lequel les étudiant·e·s tournent un court métrage à l’étranger. 

13h : Films de Fin d’Études

Journal d’une solitude sexuelle – Nina Alexandraki
Tous les oiseaux ne savent pas voler – Hélène Dereppe
L’apatride – Tawfik Sabouni
Entracte 15 minutes
Une sieste – Jialai Wang
Translucide – Lucien Lepoutre
A l’ombre de chez soi – Amina Hadji

Les Films de Fin d’Études sont des courts métrages réalisés par les étudiant·e·s en dernière année de Master. Ces films représentent l’aboutissement de leur formation à l’INSAS et constituent une vitrine personnelle de leur savoir-faire pour leur arrivée dans la profession.

16h30 : Images de Fin d’Études

Présentation des travaux des étudiant·e·s du Master Image : Armelle Fouat, Antoine Guerci, Samuel Maurer, Elisa Mezquita, Charlie Nazmjou, Romain Torbeyns, Félix Verhaeghe, Hugo Willocq.

Dans la continuité des exercices de Bachelier, les étudiant.e.s en Master Image réalisent une séquence sur base d’une bande son de leur choix. En une journée de tournage, iels mobilisent tous les acquis de leurs années de formation pour aboutir à un projet qui soit d’un niveau professionnel.

27 juin 2022 – 12h00
Au Kinograph – avenue de la Couronne 227, 1050 Bruxelles


OUTSAS  3 rendez-vous
#1 | 14 au 18 juin • Production Fin d’Etude • Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux – Master Interprétation Dramatique
#2 | 27 juin • Projection Regards Croisés et Films de Fin d’Etudes – Master Cinéma
#3 | 28 au 30 juin • Lectures et Mises en scène – Master Théâtre et Écriture