Image imposée II “Corpus Christi” – Cursus Image 2022

Les étudiant·e·s de B3 Image réalisent la transposition cinématographique d’une séquence de film en reproduisant au détail près l’ensemble des éléments qui composent l’image : cadre et perspective, reproduction des atmosphères lumineuses, fabrication du décor et des accessoires (couleurs, textures et rendu des matières), costumes et maquillage, etc. Le tout filmé à la fois sur support argentique (35mm) et numérique (4K Raw & Log), afin d’approfondir la maitrise de ces filières respectives. Cette année, le choix s’est porté sur une séquence du film Corpus Christi (2019 – réalisateur : Jan Komasa ; chef opérateur : Piotr Sobocinski Jr).

Retour en images.

Étudiant·e·s : Elsa Audevart, Luca Autrique, Mado Berrenger, Suzanne Carré, Guido Drumond Vilela, Bérénice Farges, Charlotte Houben, Oksana Luyssen, Lucie Onrubia-Muro, Gaspart Renier.

Avec le comédien Isaac Van Dessel, Sirine Srijettanont au maquillage, et l’aide précieuse de Hélène Kufferath du centre Scénographie de l’INSAS, sous la direction de Serge Hannecart. Novembre 2022

Prix Maeterlinck de la critique 2022

Lundi 31 octobre a eu lieu la remise des prix Maeterlinck de la Critique 2022 : Récompenses attribuées depuis 70 ans déjà à des artistes des “Arts de la Scène”. Découvrez ici la liste de nos diplômé·e·s nominé·e·s et primé·e·s :

Meilleur spectacle :
“Eloge de l’Altérité” de Isabelle Pousseur
“George de Molière”, d’après Molière, m.e.s. Ludovic Barth et Mathylde Demarez

Meilleur Spectacle de danse :
“Simple” d’Ayelen Parolin (Charleroi danse)

Meilleur Spectacle jeune public :
“Norman c’est comme normal à une lettre près” de Clément Thirion et Marie Henry

Meilleure Découverte
“Appellation sauvage contrôlée” de et par Hélène Collin, m.e.s. Valérie Cordy

Meilleur Seul en scène :
“Dressing Room” de François Emmanuel, m.e.s. Guillemette Laurent, avec Marie Bos
“Girls and Boys” de Dennis Kelly, m.e.s. Jean-Baptiste Delcourt, avec France Bastoen

Meilleure Mise en Scène :
“Mademoiselle Agnès” de Rebekka Kricheldorf, m.e.s. Philippe Sireuil
“Qui a peur” de Tom Lanoye, m.e.s. Aurore Fattier

Meilleure Scénographie :
“Intérieur” de Maurice Maeterlinck, m.e.s. Héloïse Jadoul, scénographie Bertrand Nodet
“Mademoiselle Agnès” de Rebekka Kricheldorf, m.e.s. Philippe Sireuil, scénographie Vincent Lemaire

Meilleure Réalisation artistique et technique :
“Le Songe d’une nuit d’été”, d’après Shakespeare, m.e.s. Jean-Michel d’Hoop
“Stanley : small choice in rotten apples” de Simon Thomas

Meilleur Espoir :
Chloé Larrère

Palmarès complet

Séminaire “Cinéma du réel” – Sophie Bruneau et Yaël André

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

A l’occasion du séminaire “Cinéma du réel” donné conjointement par Sophie Bruneau et Yaël André aux classes d’audiovisuel B1, les étudiant.e.s ont pu assister à une projection inédite, strictement identique à la première du spectacle cinématographique du 28 décembre 1895. Et ce avec l’un des deux derniers cinématographes Lumière en usage dans le monde.

Nous remercions chaleureusement Jean-pierre Verscheure, ancien collègue et fondateur de l’absl CINEvolution pour cette opportunité.

Rentrée académique 2022 – 2023

Lundi 19 septembre a eu lieu la rentrée académique 2022 – 2023. L’INSAS y a accueilli sa nouvelle promotion d’étudiants et étudiantes. A cette occasion, la nouvelle directrice Manon Ledune a prononcé son premier discours de rentrée, que nous partageons ici.

19 septembre 2022

L’INSAS est une ruche : une structure complexe, fragile, bruyante, bourdonnante, qui œuvre chaque jour à produire de la rareté, grâce au travail d’équipes aussi multiples que spécifiques, et toujours au service du collectif.
Le corps étudiant, le corps enseignant, le corps administratif, le corps ouvrier.
A chacun nos espaces et nos temporalités ; mais toutes et tous nous œuvrons solidairement à remplir la mission principale de l’école : former des jeunes gens.

Pour cela, nous avons ‘une recette’, qui en 60 ans aura fait ses preuves. Car, en regardant en arrière jusqu’à aujourd’hui, des premières formations historiques au tout récent master en Danse et pratiques chorégraphiques, l’identité forte de l’INSAS traverse les années et les évolutions.
Le groupe classe, l’apprentissage par la pratique, l’exigence et la responsabilité artistique.
Ce sont là des points cardinaux du projet pédagogique de l’INSAS.
Cette constance n’est pas le résultat d’une obstination mais d’une justesse.

A rebours d’une société parfois trop individualiste, de normes réglementaires centrées sur le parcours solitaire, à chaque promotion, à chaque exercice, à chaque séminaire, nous misons sur le collectif.
Votre engagement garantit le succès des autres, et réciproquement.

La liberté académique est un autre point cardinal de l’école et doit le demeurer. C’est elle qui permet de vous confronter, vous les étudiant·e·s à des univers singuliers, multiples, parfois contradictoires.
Pour atteindre cette diversité, il faut certes une multiplicité de professeur·e·s, mais il faut également que vous professeur·e·s vous sentiez libres de transmettre votre point de vue, sur une œuvre, un métier, une pratique, une discipline sans devoir ‘ajuster’ votre regard à celui de vos collègues. Cela ne signifie pas que le corps pédagogique est anarchique et incohérent. Votre liberté académique s’exerce dans le cadre du projet pédagogique de l’école, et des valeurs qu’il promeut.

La liberté académique est également garantie aux options. L’INSAS s’organise au départ des options, que vous faites vivre, vous professeur·e·s, professeur·e·s-assistant·e·s et étudiant·e·s. C’est à cette échelle que se vit le quotidien de l’école, que s’amorcent les propositions. Là où le dialogue commence.

Et de dialogue, nous en avons grandement besoin. Pour ne pas céder à l’isolement, à la pensée unique, circulaire, jamais confrontée à d’autres arguments que les siens. Algorithmique presque. Accueillir le doute, accepter de chercher la vérité, et se méfier de celles et ceux qui la trouvent.

L’INSAS ne forme pas à des métiers de résolution, mais bien d’invention, d’imagination. Nos diplômé·e·s explorent, créent, défrichent, innovent, singulièrement. Et ce notamment parce qu’au cours de leur formation, il leur a été est permis et souvent vivement recommandé d’essayer, de chercher, de rater, de recommencer.
L’INSAS a toujours défendu une culture du processus, plutôt que du résultat.
Cette place laissée à l’épreuve permet d’explorer pleinement des possibles, un potentiel, sans être assigné·e·s à une obligation de résultat. Pour que vous puissiez vous, étudiants et étudiantes, vous sentir libres d’explorer, voire de vous tromper.

Que vous puissiez apprendre. C’est bien là le rôle le plus essentiel d’une école, finalement.

En 60 ans, la pédagogie par projet, la défense du collectif et le doute fécond ont fait leur preuve. L’école demeure en adéquation avec son époque, les générations d’étudiants et d’étudiantes qu’elle a accueillies. Parfois ces générations nous bousculent, nous devancent. A l’école de rester en prise. Cela requiert une vigilance constante, dont nous sommes toutes et tous garant·e·s, chacun et chacune dans nos rôles et responsabilités.

Cette année, nous accueillons donc la 60ème promotion de l’INSAS, qu’elle soit la bienvenue !
Et cet anniversaire sera double et bilingue car le RITCS, notre école sœur de la communauté flamande, fête également ses 60 ans. Et nous aurons la joie de fêter nos anniversaires ensemble. Le 16 décembre 2022, nous ferons un pied-de-nez festif à celles et ceux qui voudraient une Belgique désunie, et nous jetterons un pont le temps d’une soirée à BOZAR pour célébrer 120 ans d’enseignement de cinéma et de théâtre belge.

Cette rentrée nous permet aussi d’accueillir parmi nous la 2ème promotion du Master Danse et pratiques chorégraphiques, de poursuivre la collaboration fructueuse entamée avec La Cambre et Charleroi danse, au plus grand bénéfice des étudiant·e·s qui suivent un programme de formation de haut niveau, à l’image de tous nos cursus.

Je salue d’ailleurs les 11 étudiant·e·s de cette promotion qui sont parmi nous ce soir. Soyez les bienvenu·e·s à Bruxelles, la ville de la danse.

Comme beaucoup d’entre vous le savent, cette rentrée est inédite pour moi. C’est ma première rentrée en tant que directrice. Ça n’est pas rien ; c’est un peu impressionnant. C’est très réjouissant et source d’une grande fierté pour moi. Être à la tête de cette maison, si riche de son histoire, des parcours de celles et ceux qui en ont bâti la réputation, de celles et ceux qui y contribuent chaque jour.
Lourde peut être la couronne, mais enthousiasmante est la mission, car je sais que je peux prendre appui sur l’intégrité, l’exigence et l’engagement de toutes les équipes, de chacun et chacune de vous.
Et ça, ça donne envie de se lever, tous les matins, pour défendre cette belle école et le projet si singulier qui est le sien : accompagner les jeunes gens que vous êtes à la rencontre de vous-mêmes, de celles et de ceux que vous n’êtes pas encore.

Je vous souhaite une excellente rentrée académique !
Et je nous souhaite une 60ème année intense et féconde !
Merci

Manon Ledune
Directrice
Discours de rentée académique 2022 – 2023

Direction de domaine Danse – Appel à candidature

L’appel à candidature pour la Direction de domaine Danse à l’INSAS est paru au moniteur. Les candidatures sont attendues pour le 14 octobre.

Le domaine de la Danse est organisé depuis la rentrée académique de septembre 2021, en co-organisation entre l’ENSAV La Cambre, l’INSAS et Charleroi danse, et en partenariat avec l’ULB (Master Arts du Spectacle). L’ENSAV – La Cambre est actuellement école de référence du cursus et co-diplôme avec l’INSAS. Dès la rentrée académique 2023-2024, l’INSAS deviendra école de référence pour le master.

Pour prendre connaissance du profil de poste détaillé et des modalités de candidature, l’appel au moniteur est consultable depuis notre page offres d’emploi.

Tournage “Translucide”, FFE de Lucien Lepoutre – 2022

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les étudiant.e.s de Master des cursus audiovisuels étaient récemment en tournage pour la réalisation de leur film de fin d’études (FFE). Nous vous proposons une sélection de photos pour rendre compte de la réalité de ces tournages.