Actuellement

« En face » primé à Camerimage 2017

« En face », film de fin d’études réalisé en 2016 par Jeanne Privat, vient d’être primé au sein de la Student Etudes Competition du Festival Camerimage où le métier de chef-opérateur est mis à l’honneur. L’image du film a été réalisée par Tom Durand. Le court-métrage raconte l’histoire de Rose qui « passe ses journées à espionner ses voisins, persuadée qu’elle découvrira un jour un grand criminel. Ange, son mari, subit en silence ses délires paranoïaques jour où la réalité prend le pas sur le fantasme ».

C’est la deuxième année consécutive que l’INSAS est présente à Camerimage. L’année passée, Juliette Van Dormael, ancienne étudiante de la section Image, a remporté le Prix  « BEST CINEMATOGRAPHER’S DEBUT » AWARD avec le film « Mon Ange » de Harry Cleven, réalisateur et professeur à l’INSAS dans la section Réalisation et Interprétation dramatique.

« Paul est là », en lice pour les Magritte !

La liste des courts métrages pré-sélectionnés aux Magritte du cinéma 2018 est enfin dévoilée et « Paul est là » de Valentina Maurel en fait partie. Le film est donc parmi les dix courts métrages de fiction qui seront proposés aux membres de l’Académie André Delvaux lors du premier tour de votes. 
De nationalité franco-costaricienne, Valentina Maurel quitte le Costa Rica pour étudier le cinéma en France. Après un bref passage par l’université à Paris, elle s’installe à Bruxelles pour suivre une formation plus technique à la Haute Ecole Libre de Bruxelles (ancienne INRACI) puis à l’INSAS pour un master en réalisation.

« Paul est là » raconte l’histoire d’un retour en arrière, comme un fantôme inopportun qui sonne à la porte. Paul est là, et sa présence agaçante va bouleverser le quotidien de Jeanne.

Le film poursuit son parcourt en festival, il a été primé au Lisbon and Estoril Film Festival, à Cannes avec le Premier Prix de la Cinéfondation et à Paris où il reçoit le Premier Prix au Festival Le Court en Dit Long. « Paul est là » est produit par l’INSAS, l’Atelier de Réalisation, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

News Regards Croisés

Depuis 2003, l’INSAS organise des échanges avec de nombreuses écoles de cinéma dans le monde. Le projet « Regards croisés » a pour objectif de permettre à des étudiants d’écoles de cinéma partenaires de perfectionner leurs connaissances acquises au cours de leur formation en réalisant un film documentaire d’une quinzaine de minutes dans un autre pays.

Dans le cadre du partenariat avec la Beijing Film Academy (BFA) les échanges se succèdent depuis 2009. Actuellement quatre étudiants de l’INSAS, Lou du Pontavice, Victoire Bonin, Thomas Licata et Hugo Brilmaker sont accueillis à la BFA. Nous attendons prochainement l’arrivée de quatre étudiants de cette même école. Lors du partenariat avec l’INCINE en Equateur, après le séjour de cinq semaines à Quito de Marion Barthès et de Lancelot Hervé en début d’année 2017, nous accueillons actuellement deux étudiantes de l’INCINE, Camila Arroyo et Stefany Salazar. 

Un nouveau partenariat a pu se concrétiser cette année avec l’Université de Valparaiso au Chili. L’INSAS accueillera vers la mi-novembre Carolina Quezada et Jorge Fuentes.
Nos étudiants, 
Léo Belaish et Léo Malek quant à eux, se rendront à l’Université de Valparaiso en novembre. Concernant le partenariat avec la Pologne, l’échange aura lieu durant ce mois de novembre. Matthieu Bourdeaud’hui et Lisa Billuart Monet se rendront à la PWSFTviT de Lodz et nous accueillerons à l’INSAS Katarzyna Wisniewska et Joanna Kakitek.

Ces échanges sont organisés avec l’aide de Wallonie-Bruxelles International, la Région de Bruxelles-Capitale, l’ARES et l’Atelier de Réalisation.

Présentation de saison & Ciné-concerts du Ciné Club

Le Ciné Club de l’INSAS est un projet mené par les étudiants de l’INSAS. Il est né du besoin de se réunir pour faire vivre un certain cinéma. Dans le but de répondre au simple plaisir cinéphile, oubliant tout objectif mercantile. Le Ciné club de l’INSAS se veut être un espace ouvert où la parole est donnée au « petit » cinéma : celui qui ne trouve que trop difficilement sa place dans les autres espaces dédiés au 7e art. Ceci dans le but de questionner le cinéma d’aujourd’hui, de chercher à dessiner les traits d’un cinéma d’hier et d’esquisser ceux du cinéma de demain.

Le Ciné Club de l’INSAS dévoilera sa programmation pour l’année 2017/2018 le 26 octobre à 21h00 aux Halles Saint-Géry.

La présentation sera suivie de trois ciné-concerts créés par des étudiants de l’INSAS

  • 21h00 : Théo Jegat et Manel Weidmann avec Meshes of the afternoon de Maya Deren
  • 21h30 : Lucas Lauwers, Maxime Jouret et Arthur Michel avec Vampyr de Carl Theodor Dreyer
  • 22h00 : Vassili Schemann et Cyprien Mechanick avec Silly Simphony de Disney puis Boogie Doodle et La Merle de Norman MacLaren

Cette année le Ciné Club de l’INSAS est résident aux Halles Saint-Géry – Agora bruxelloise.

Détails de l’évènement

Site des Halles Saint-Géry

Conférence sur l’application Cineklee, communication en prépa, tournage et post-prod de fiction

Le 28 octobre de 10h à 14h à l’INSAS département Cinéma (salle 35 mm).
Conférence Présentée par  Odile Levasseur, conceptrice de l’application.

Cineklee est une application qui permettrait d’envisager autrement la préparation et le tournage d’un projet en offrant une base de données qui facilite la collaboration entre les différents métiers du cinéma. Au cours du processus de création d’une fiction audiovisuelle ou cinématographique, multiples documents sont créés et mis à jours en fonction des changements de scénario, de mise en scène et des multiples contraintes de production (disponibilités d’acteurs, de lieux de tournage, d’accessoires…). Les plans de travail, feuilles de services, continuités, dépouillements, rapports montage, (etc.) assurent la fluidité de la communication entre assistants réalisateurs, scriptes et monteurs, mais aussi la majorité des chefs de poste qui basent leur préparation de tournage sur ces documents actualisés.

Après 15 ans d’expérience sur des fictions et 3 ans de recherches et de modélisation de ces processus de communication inter-métiers, Odile Levasseur a développé avec plus d’une trentaine de scriptes professionnelles un outil personnalisable (CineKleeScripte) qui permet la saisie, l’impression et la mise à jour de ces documents. En prenant exemple sur ce premier outil fonctionnel, elle se propose d’ouvrir des ateliers de réflexion et de développement avec les assistants réalisateurs et les monteurs afin qu’ils définissent eux-mêmes leur propre outil de gestion de documents et décident en concertation avec les scriptes des informations qu’ils souhaitent s’échanger ou non.

« L’enfant né du vent » primé au FIFF

Le Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) vient de s’achever en dévoilant au passage ses prix officiels. Il récompense avec le Prix Spécial du Jury le court-métrage « L’enfant né du vent » de David Noblet. Ce film est issu du projet Regards Croisés qui permet des échanges avec de nombreuses écoles de cinéma dans le monde, il a été réalisé en collaboration avec la Beijing Film Academy en Chine (BFA).

Pékin, le printemps. Pan pan a 10 ans. Avec son grand-père, ils passent la journée dans une petite ferme à 20 minutes à peine du centre de Pékin et de ses hauts gratte-ciel. Ils cultivent ensemble un petit lopin de terre. Le père de Pan pan est absent, parti travailler en France. Il appelle et laisse des messages téléphoniques. Le vent souffle, le soleil brille et Pan pan joue tout seul dans les hautes herbes.

Ciné Club INSAS – Rencontre avec Caroline Champetier

Le samedi 14 octobre à 10h00, le Ciné-club de l’INSAS a organisé une rencontre avec Caroline Champetier.

Directrice de la photographie et réalisatrice. Elle a été l’assistante de William Lubtchansky avant de travailler avec de nombreux réalisateurs comme Jean-Luc Godard, Jacques Doillon, Philippe Garrel, Xavier Beauvois, Leos Carax ou Amos Gitaï.

La rencontre a été précédée de la projection de Nuytten / Film réalisé par Caroline Champetier.

 

 

© Théo Willems

Découvrez les prochains évènements du Ciné Club de l’INSAS