Les diplômés de l’INSAS à Cannes

Du 14 au 25 mai se déroulera la 72e édition du Festival de Cannes, au Palais des Festivals, à Cannes. Cette année, 21 films en lice seront projetés avec pour objectif de décrocher la Palme d’or. Mais d’autres événements auront lieu en marge de la Sélection officielle, et à cette occasion, plusieurs de nos diplômés auront l’occasion de faire parler d’eux.

Focus CoPro’ – « La Belle Vie » de Faustine Cros

« La Belle Vie (Beautiful Life) »
Projet de premier long métrage de Faustine Cros, sélectionné à la 2e édition de la Focus CoPro’ du Festival de Cannes – Cannes Court Métrage

Cannes Court Métrage vient tout juste de publier la liste des 7 projets sélectionnés pour participer au Focus CoPro’, l’espace du Festival de Cannes réservé à la présentation des projets de premiers long métrages de jeunes cinéastes. Parmi ceux-ci figure « La Belle Vie (Beautiful Life) », projet de documentaire de Faustine Cros, diplômée 2016 du Master Montage-Scripte, et produit par Dérives – Julie Frères.

Le Focus CoPro’ prévoit notamment une séance de pitch le mardi 21 mai, organisée par le Short Film Corner du Festival de Cannes et destinée à faire le lien entre la création et l’industrie du film.

58e Semaine de la Critique – « The Unknown Saint » de Alaa Eddine Aljem, et « Lucia en el limbo » de Valentina Maurel

En parallèle de la sélection officielle, de jeunes réalisateurs et réalisatrices seront en compétition du 15 au 23 mai, lors de la 58e édition de la Semaine de la Critique.

En effet, depuis 1962, le Syndicat français de la Critique de Cinéma part à la découverte des jeunes talents de la création cinématographique, en mettant à l’honneur les premiers et deuxièmes longs ou courts métrages de ces jeunes réalisateurs et réalisatrices. De grands noms du cinéma international ont notamment été révélés à l’occasion de la Semaine de la Critique.

Parmi les réalisateurs sélectionnés cette année, nous retrouvons deux diplômés en Réalisation de l’INSAS, qui défendront leur travail devant le jury composé de professionnels de la Critique. Alaa Eddine Aljem présentera « The Unknown Saint (Le Miracle du Saint Inconnu) » dans la catégorie Longs métrages, tandis que dans la catégorie Courts métrages, Valentina Maurel présentera « Lucía en el limbo ».

  • Alaa Eddine Aljem

Né à Rabat, au Maroc, Alaa Eddine Aljem étudie le cinéma à l’ESAV Marrakech avant de rejoindre l’INSAS, à Bruxelles. Il s’inscrit en Master Cinéma – Réalisation, dont il sera diplômé en 2011. Il travaille pour le cinéma et la télévision comme scénariste et assistant réalisateur, puis il co-fond une société de production, « Le Moindre Geste ». Alaa réalise plusieurs court-métrages, dont « Les Poissons du Désert » en 2015, qui remporte de nombreux prix. « The Unknown Saint (Le Miracle du Saint Inconnu) » est son premier long métrage.

« The Unknown Saint (Le Miracle du Saint Inconnu) »
Long métrage de Alaa Eddine Aljem, sélectionné à la 58e édition de la Semaine de la Critique.

Voir la fiche du film « The Unknown Saint (Le Miracle du Saint Inconnu) »

  • Valentina Maurel

Valentina Maurel, de nationalité franco-costaricienne, s’inscrit dans la section Cinéma – Réalisation de l’INSAS, dont elle est récemment diplômée, en 2017. Valentina réalise « Paul est là », son film de fin d’études, pour lequel elle reçoit le Premier Prix de la Cinéfondation au Festival de Cannes 2017. Il sera ensuite sélectionné dans de nombreux festivals. « Lucía en el limbo » est son deuxième court-métrage.

« Lucia en el limbo »
Court métrage de Valentina Maurel, sélectionné à la 58e édition de la Semaine de la Critique.

Voir la fiche du film « Lucía en el limbo »

Nous leur souhaitons le meilleur des succès !

Quelques lauréats d’avril

Ces dernières semaines, plusieurs étudiant.e.s et diplômé.e.s ont été remarqué.e.s en dehors de nos murs. En voici une liste non-exhaustive !

  • Théâtre

Depuis 2014, l’Office fédéral de la culture de la Suisse décerne chaque année cinq « Prix suisses de Théâtre » pour des personnes ou des institutions qui ont contribué à la diversité de la création théâtrale suisse. Cette année, le Jury fédéral du théâtre a désigné des lauréates et des lauréats qui agissent au croisement de différents champs artistiques des arts de la scène, dépassant les cloisonnements entre les disciplines et les métiers traditionnels du théâtre.

François Gremaud « 2b company », a remporté l’un des cinq Prix suisses de Théâtre 2019. François Gremaud est comédien et metteur en scène, et diplômé en 2002 en Théâtre-techniques de diffusion de la culture et techniques de communications sociales.

  • Audiovisuel

Tout d’abord, les membres du jury du 37e Brussels International Fantasy Fantastic, Thriller and Science Fiction Film Festival (BIFF), ont décerné trois prix à « Switch », film de fin d’études de Marion Renard, étudiante en Master Cinéma Réalisation. Son court-métrage, qui concourrait dans la catégorie National Short Film Competition, a remporté le Youth Award, le BeTV Award, ainsi que le FeDex Award.

Remise du prix « Youth award » à Marion Renard et son équipe, pour son film de fin d’études « Switch ».
© 37th BIFFF – Du Buisson Arthur

Ensuite, lors du 22e Valence Scénario, Festival international des Scénaristes, deux étudiants du Master Cinéma Réalisation se sont distingués. En Compétition Écrans, Joséphine Jouannais a remporté l’Encrier de cristal de la Meilleure oeuvre audiovisuelle pour son regards croisés « Elezioni ». David Noblet, lui, remporte l’Encrier de cristal de la Meilleure musique originale pour son film de fin d’études « Le goût framboise ».

Enfin, en clôture du Brussels Short Films Festival 2019, le Prix national du public a été remis à Valéry Carnoy, étudiant en Master Cinéma Image. Son film de fin d’études « Ma planète » concourait en catégorie Next Generation.

Nous adressons nos vives félicitations à toutes et tous !

Nick Hannes

Projection de photographies et conférence.

Nick Hannes est un photojournaliste belge né à Anvers en 1974. Diplômé du KASK et après avoir travaillé pendant plusieurs années dans la presse, il s’engage depuis 2006 uniquement dans des projets documentaires personnels. Ses photographies, emplies de métaphores, d’ambiguïté et d’ironie visuelle comportent une forte composante sociale et politique.
Il a publié trois livres ( Red Journey en 2009 sur la transition post-soviétique, The Continuity of Man en 2014 où il explore la condition humaine dans 21 pays autour de la Méditerranée et récemment Garden of Delight, qui dénonce la globalisation extrême dans la ville de Dubai). Lauréat de nombreux prix dont le Magnum Photography Award et le Zeiss Photography Award, il a exposé à travers le monde et enseigne également la photographie au KASK.

Dubai, United Arab Emirates, September 20, 2016 Dead end desert road

Al Qudra Desert. September 20, 2016

Ce jeudi 2 mai à 18h à l’INSAS, Rue Thérésienne 8 à 1000 Bruxelles.

Entrée libre.

Conférence Cinematography in Progress

La 3ème Conférence internationale sur l’enseignement et la recherche sur la cinématographie, organisée par le RITCS et l’INSAS, en association avec l’Université de Lusofona au Portugal, s’est déroulée les 4, 5 et 6 avril à Bruxelles.

Pendant ces 3 jours, les directeurs de la photographie, les enseignants et les professeurs de cinéma du monde entier ont été invités à participer aux tables rondes proposées sur les sites des deux écoles bruxelloises.

Un aspect clé de la conférence a été de discuter des tendances actuelles en matière d’Image et, dans un contexte plus large, de narration visuelle des films de fiction et de la manière dont celles-ci devraient être appliquées au futur enseignement dans les écoles de cinéma et autres établissements d’enseignement. L’accent a été mis sur le lien entre les méthodologies de recherche sur l’Image et son enseignement.

Retrouvez le compte-rendu de la conférence ici

La conférence a été soutenue par ses partenaires ; Imago, European Federation of Cinematographers, SBC, The Belgian Society of Cinematographers et également par Mediarte,  Screen Brussels, l’IAD

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rencontres (im)productives #3 L’Artiste-Producteur

Quelle est la réalité d’un artiste-producteur ?

Avoir une première idée, y croire, structurer, communiquer, écrire, convaincre des partenaires, budgéter, gérer les plannings, faire les conventions, y croire, écrire, mettre en scène, jouer, faire des contrats, diffuser… L’artiste qui produit, le producteur qui crée, pour ceux qui dans leur travail portent les deux casquettes, par nécessité ou par obligation, la liste des tâches est infinie. Quelle est la réalité d’un artiste-producteur ?

Par le spectre des expériences de Sara Amari (Thank you for coming), Camille Grange (Art&ça) et de Valentin Demarcin (Intriquée), les étudiants traverseront trois univers et perspectives qui iront de la rue aux grandes salles en passant par les cabarets, du jeune public au théâtre social en passant par le in situ pour discuter comment chacun de ces artistes a pris à bras le corps les réalités du secteur et du monde qui les entouraient.

Jeudi 4 avril 2019 de 18h30 à 21h.
INSAS Site Rabelais 1 Rue Jules Bouillon 1050 Ixelles

En savoir plus

Magritte 2019 – Les lauréats sont…

La cérémonie de ce samedi 2 février a dévoilé le palmarès de cette 9ème édition des Magritte. Nous saluons chaleureusement l’ensemble des lauréats parmi lesquels

  • Lucie Debay (promo 2009)  – Meilleure actrice dans un second rôle pour Nos batailles
  • Arieh Worthalter (promo 2007) – Meilleur acteur dans un second rôle pour Girl
  • Sébastien Delloye  / Entre chien et loup – Meilleur film étranger en coproduction pour L’homme qui tua Don Quichotte et The happy prince
  • Benoit Biral  – Meilleur son pour Laisser bronzer les cadavres 
  • Isabelle Truc / Iota Production – Meilleur film pour Nos Batailles de Guillaume Senez
Retrouvez tous les lauréats sur lesmagritteducinema.com

Cartes Blanches 2018

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pendant 8 semaines, les étudiants en Interprétation dramatique (Bachelier 3 et Master 1) et les étudiants en Théâtre et techniques de communication (Bachelier 3) se sont confrontés à un premier projet personnel dans le cadre de l’école.
Ils ont 20 minutes pour explorer une intuition, une dramaturgie, une envie et faire d’une idée un projet scénique.

Travaux dirigés par Olivier Boudon et Armel Roussel
Suivis par Manon Di Romano, étudiante du Master Production Théâtre
Novembre 2018 © Michel Boermans 

Exercice Lumière Naturelle – cursus Image

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les étudiants de B3 Image réalisent une mise en scène de fiction avec comme contrainte principale de n’utiliser que la lumière naturelle. L’exercice s’est déroulé sur le site Rabelais de l’INSAS.

Etudiants : Liora Berliner, Julien De Keukeleire, Léo Duclos-Journet, N’gare Falise, Victoire Joliff, Laureen Mahieu, Laure Massiet du Biest, Marie Merlant, Massimo Pane, Thaïs Play David et Matteo Robert Morales .  Exercice sous la direction de Serge Hannecart – Octobre 2018. © Serge Hannecart

Image imposée II « L’assassinat de Jesse James… » – cursus Image

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les étudiants de B3 Image réalisent la transposition cinématographique d’une séquence ou d’un plan de film, en la reproduisant techniquement au détail près. L’accent est mis sur l’ensemble des éléments qui composent la séquence et leur interdépendance : lumière, source et qualité, provenance, accessoires (rendu des matières, qualités de réflexion), costumes et maquillage (rendu de la lumière), etc. Cette année, le choix s’est porté sur le film L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik.

Etudiants : Liora Berliner, Julien De Keukeleire, Léo Duclos-Journet, N’gare Falise, Victoire Joliff, Laureen Mahieu, Laure Massiet du Biest, Marie Merlant, Massimo Pane, Thaïs Play David et Matteo Robert Morales .  Exercice sous la direction de Serge Hannecart, avec l’aide précieuse d’Hélène Kufferath du Centre Scénographie – Novembre 2018. © Serge Hannecart

Accueil des étudiants de l’ALBA pour l’exercice Image Imposée

L’INSAS a reçu du 15 au 19 octobre 7 étudiants du Master Réalisation Cinéma de l’ALBA (Académie Libanaise des Beaux-Arts). Durant leur séjour ils ont réalisé l’exercice Image Imposée sous la direction de Vincent Muller.

L’objectif de cet exercice est de réaliser en équipe la transposition cinématographique d’une peinture. Cette année le choix s’est porté sur la peinture de Jacques-Louis David, La Mort de Marat.
L’accent est mis sur l’ensemble des éléments qui composent l’oeuvre et leur interdépendance : lumière, source et qualité, provenance, accessoires, rendu des matières et qualités de réflexion de la lumière, costumes, matière, teintes, plis, maquillage, rendu de la lumière, etc.

Etudiants : Rayane Abi Raad, Sami Balchion, Maria Ghosh, Roger Helou, Carla Noujeim, Léa Skayem, Manal Zakharia. Exercice sous la direction de Vincent Muller, avec l’aide précieuse d’Hélène Kufferath, Gilles Bissot et Céline Yetter.  

Accord Parental au palmarès des Prix OFF du FIFF de Namur

Le palmarès des Prix OFF du Festival International du Film Francophone de Namur a été dévoilé ce jeudi 4 octobre. Le film Accord Parental de Benjamin Belloir a reçu les Prix Arte et RTBF des courts métrages.

Clémentine, 19 ans, vit avec sa mère et son jeune frère Raphaël. Jeune fille mélancolique, elle échappe à sa routine en faisant des sex cam rémunérées avec des inconnus. Un soir, alors qu’elle est en session, Raphaël la surprend. Choqué, il menace de tout raconter à leur mère. L’équilibre familial se trouve alors menacé…

 

Retrouvez l’interview de Benjamin Belloir dans le magazine raccords de septembre 2018.

Le court métrage Une soeur de Delphine Girard, sortie de la section Réalisation en 2015, reçoit le Prix BeTV et le Prix de l’Université de Namur.