Rencontres professionnelles Brussels Film Festival

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 5
Leçon de cinéma BRUNO DUMONT 16.30
Français
Le réalisateur français de La vie de Jésus, L’Humanité, Flandres, Hors Satan, Camille Claudel 1915. Rencontre animée par Louis Danvers, journaliste pour le Focus Vif.^

FLAGEY STUDIO 4
21.15 Projection de « CAMILLE CLAUDEL 1915 » de Bruno Dumont

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 5
CONFERENCE MEDIA 18.00
Anglais
Présentation du nouveau programme intitulé Europe Créative.

FLAGEY STUDIO 5
20.30 Projection de « Chaika » de Miguel Ángel Jiménez, un film soutenu par le programme MEDIA / Screening of « Chaika » by Miguel Ángel Jiménez, a film that has been supported by the MEDIA programme

Vendredi 21/06

FLAGEY FOYER 3
RENCONTRE MUSIQUE ET CINEMA 14.00 – 16.00 Rencontre individuelle entre compositeurs et réalisateurs/producteurs. Suite au succès de la dernière édition (plus de 150 musiciens participants), le Brussels Film Festival réitère une rencontre entre compositeurs de films, réalisateurs et producteurs. 10 compositeurs oeuvrant dans les musiques actuelles seront sélectionnés par un jury de professionnels pour une rencontre individuelle de 10 minutes maximum, selon le principe du speed‐dating. Les réalisateurs/producteurs recevront les oeuvres sélectionnés le 15 juin afin de les familiariser avec les compositeurs sélectionnés.

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire, contactez Marc Jacobs
e‐mail marc@brff.be / téléphone + 32 (0)2 762 66 76
En collaboration avec la SABAM.

FLAGEY STUDIO 1
MASTER CLASS DE 16.00 – 18.00
BERTRAND TAVERNIER Français
A l’occasion du 11ème Brussels Film Festival, le vendredi 21 juin à Flagey, il y aura une masterclass avec le réalisateur français Bertrand Tavernier (L’Horloger de Saint‐Paul, Que la fête commence…, Le Juge et L’Assassin, Coup de torchon, Un dimanche à la campagne, L. 627, L’Appât, Capitaine Conan, Dans la brume électrique, La Princesse de Montpensier…). Elle aura lieu en collaboration avec la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices de Films (ARFF) et l’Association des scénaristes de l’Audiovisuel (ASA).

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 1
15.00 Projection de « La Princesse de Montpensier » de Bernard Tavernier
17.15 Rencontre avec Bertrand Tavernier

Samedi 22/06

FLAGEY STUDIO 1
Leçon de cinéma 16.00 ‐ 18.00
BERTRAND TAVERNIER Français
Rencontre animée par Olivier Lecomte, journaliste pour Télémoustique.

Dimanche 23/06

FLAGEY STUDIO 5
Rencontre 15.30 – 17.00
BERTRAND TAVERNIER ET LA MUSIQUE DE FILM Français
Rencontre animée par Benoît Basirico, journaliste

CINEMATEK
Rencontre avec BERTRAND TAVERNIER 19.00
Projection de « Le dernier tournant » de Pierre Chenal
En guise d’avant‐goût de sa carte blanche et de la rétrospective programmées cet été, Bertrand Tavernier viendra à la CINEMATEK présenter Le dernier tournant de Pierre Chenal.

Lundi 24/06

FLAGEY STUDIO 1
WORKSHOP TOURNAGE VERT 16.00 ‐ 18.00
(Organisé en collaboration avec Bruxellimage) Français
Tous les tournages utilisent des moyens techniques qui consomment de l’énergie, engendrent des déplacements, génèrent des déchets et qui sont fréquemment en contact avec des milieux dits ‘sensibles’. L’empreinte écologique de ces tournages n’est donc pas neutre. Alors, comment rendre les productions de film plus vertes ? Ce workshop vise, avec la collaboration active des participants, à relever les besoins des professionnels du cinéma et à identifier les actions qui vont permettre au secteur professionnel de se lancer dans une démarche collective de développement durable.
Participants :

  • L’équipe de production de « Une chanson pour ma mère » (2013), un film francobelge qui a été tourné selon le précepte du tournage vert.
  • Joël Franka (réalisateur)
  • Bernard de Dessus (producteur, Novak)
  • Sophie Cornet (éco‐conseillère)
  • Olivier‐René VEILLON, Directeur Général de la Commission du Film d’Île‐de‐
  • France et partenaire fondateur du collectif Ecoprod (www.ecoprod.com)
  • Siebe Dumon, chargée du projet Eco Tournage au VAF

Le Workshop sera animé par Philippe Reynaert, General Manager de Wallimage/Bruxellimage

INFOS PRATIQUES
Inscriptions obligatoire pour chacune de ces rencontres professionnelles.
Les accrédités professionnels et la presse seront prioritaires.
Les formulaires d’accréditation sont à télécharger sur
www.brusselsfilmfestival.be, espace PRESS/PRO.
Renvoyez votre inscription à celly@brff.be
Pour plus d’infos, écrivez à info@brff.be
ou téléphonez au + 32 (0)2 762 08 98

Rencontres professionnelles (PDF)

Arrête ton cirque et vas jouer sur l’autoroute!

Arrête ton cirque et vas jouer sur l’autoroute!

Réalisé par Laurianne Couturier.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Travers de culture

Réalisé par Virginie Mopin.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Noces avec le monde

Production de fin d’études des étudiants en Master interprétation dramatique de l’INSASflyer_Noce_recto

Sous la direction d’Isabelle Pousseur
D’après des textes de Jean-Marie Piemme

« Je pleure, disait-elle, mais ce n’est pas la tristesse qui me fait pleurer. C’est ton baiser, et ses cents kilos s’illuminaient. Il pleuvait d’une pluie qui libère. Trois heures sonnent dans l’après-midi moite. Jeanne a les traits tirés, elle sert les clients depuis le matin, des gens que la vie pousse jusqu’ici. »

Isabelle Pousseur et une vingtaine d’étudiants de l’Insas et de la Cambre nous proposent un voyage dans l’œuvre de Jean-Marie Piemme. Un spectacle en 3 temps qui débute sur une allégorie avec Trompe-l’oeil pour revenir à la fable avec L’instant, en passant par une création autour de morceaux choisis dans 1000 répliques. Un envol où le multiple se démultiplie, où la tentative de faire du fragment un monde, de se questionner sur la pluralité autant que sur la singularité s’envisage comme des plus salvatrices.

du 11 au 16 juin 2013 au Petit Varia
154 Rue Gray 1050 Bruxelles
à 20h00
Entrée libre

Réservations souhaitées
Mardi > Vendredi au 02/640 82 58
Lundi & Samedi au 0485 / 98 07 77

Étudiants

  • Master 1 Interprétation dramatique: Marie Charles, Lucile Charnier, Anaïs Ciriello, Amaury D’Avister, Jean-Baptiste Delcourt, Joséphine De Weck, Emilie Flamant, François Gillerot, Elsa Guenot, Margaux Halders, Aurélien Labruyère, Julia Le Faou, Nina Lombardo, Nicolas Patouraux, Eline Schumacher, Simon Vialle
  • Ba 3 Théâtre: Sébastien Corbière, Léonard Cornevin, Julia Huet-Alberola, Clément Longueville, Camille Panza, Noam Rzewski, Stéphanie Scultore
  • Ba 2 Son :Alban Cayrol et Valentin Mazingarbe
  • Ba 3 Scénographie – La Cambre: Marie Laetitia Cianfarani et Daniela Zorrozua

Équipe pédagogique
Michel Boermans, Brice Cannavo, Maylis Duvivier, Christine Grégoire, Manon Ledune, Julie Petit-Etienne. Assistés de Bénédicte Bracke, Watcharee Chimpibul, Steve Panneels, Florence Richard et Nicolas Walbecq.

Une production de L’IINSAS, en collaboration avec la Cambre /Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels et le soutien du Théâtre Varia

© Graphisme & photos : Extratime

OUTSAS 2013

Travaux de fin d’études du Master Réalisation Théâtre & Écriture
outsas 2013 flyer recto V1
Le théâtre n’existe pas sans la confrontation à un public.
Alors, durant trois jours, l’INSAS ouvre grand les portes de son département théâtre et vous invite à la rencontre de travaux de fin d’études d’étudiants en Réalisation Théâtre & Écriture.

Cinq mises en scène, amorces de productions professionnelles, au plus près de la recherche et de l’expérimentation, deux textes, travaux de fin d’études en Écriture. Tout cela avec la collaboration de leurs condisciples, qui sont leurs acteurs, éclairagistes, régisseurs, scénographes…

En bonus, projection de trois films produits et réalisés par des étudiants du département théâtre, en collaboration avec leurs collègues de cinéma. Autant d’occasions pour ces étudiants de confronter leurs questionnements, recherches, aboutissements temporaires, à votre regard, seul capable de leur donner sens.

Mises en scène de Amel Benaïssa, Clément Goethals, Nicolas Mouzet-Tagawa, Jean-Baptiste Polge et Judith Ribardière. Mises en lecture de textes de théâtre d’Axel Cornil par Marion Pillé, Louise Emo par Olivier Boudon

Equipe pédagogique : Michel Boermans, Christine Grégoire, Manon Ledune et Virginie Thirion. Assistés de Bénédicte Bracke, Watcharee Chimpibul, Steve Panneels et Florence Richard

Horaire détaillé & Réservation : sur cette page, dès le mercredi 5 juin 2013

© Graphisme & photos : courtesy Hichinography & Extratime

Mise à jour du site de l’INSAS

Un nouveau site mobile

Le changement d’apparence permet au site de l’INSAS d’évoluer dans un monde où l’échange des contenus se fait aussi sur les réseaux sociaux. Nous publierons d’abord sur le site, et répercuterons les articles sur nos différents réseaux. Ce changement d’apparence est aussi  l’occasion d’un transfert vers un serveur européen, permettant d’augmenter sensiblement la vitesse de chargement des pages. L’équipe Internet de l’INSAS espère que ces évolutions vous permettront de trouver plus facilement l’information et de profiter des nouveaux contenus mis en ligne.

Le site est prévu pour s’adapter à la taille de l’écran, facilitant la lecture sur appareils mobiles. Sur petits écrans, les menus sont accessibles de part et d’autre du titre.

boutons

mobilecmobilemobileb

Le site insas.be en accès libre

Il n’y a donc plus besoin de se connecter au site de l’INSAS: tous les articles de ce site sont en accès libre. Quant aux membres de la communauté de l’INSAS, ils ne devront s’identifier qu’une seule fois, tant pour relever leur email que pour partager et lire des petites annonces.

Réseaux sociaux

L’ensemble des informations publiées sur ce site est relayé sur nos réseaux sociaux: Twitter, Google+, Facebook et LinkedIn.

Des vidéos et photos

Les films produits par l’INSAS seront dorénavant accessibles! (Nous allons progressivement les mettre en ligne). Avant d’être proposés en accès libre, les films produits par l’INSAS et l’Atelier peuvent participer à des festivals; pour cette raison, les films récents ne seront pas accessibles. Au-delà de cette période, ils seront lisibles depuis ce site, via la page Films. Sur demande, les organisateurs de festivals peuvent néanmoins avoir accès aux films en présélection sur Vimeo.

video

Des galeries de photos viendront enrichir le contenu du site.

photos

[att_accordion] [att_accordion_section title= »La communauté se retrouve sur Google+ »] La communauté Google+ INSAS permet aux étudiants et professeurs de se regrouper de manière privée. Ils y retrouvent les « petites-annonces » et les invitations aux événements.
[/att_accordion_section] [att_accordion_section title= »Pour les étudiants: »] communaute

Inscrivez-vous à la Communauté. Après avoir crée un compte Google+ avec votre adresse INSAS (les professeurs et chaque étudiant possède une adresse email « @insas.be »), cliquez sur Rejoindre cette communauté. Vous ne deviendrez membre qu’une fois votre demande d’inscription approuvée. Seront acceptées uniquement les demandes provenant de compte Google+ @insas.be.

Vous pouvez activer l’envoi de notifications des communautés auxquelles vous êtes inscrit. Pour être avertis de la publication d’un nouveau contenu dans les communautés auxquelles ils appartiennent, les utilisateurs peuvent se servir des notifications. Si vous activez les notifications, vous pouvez être averti par e-mail, sur votre mobile et par un message dans la barre d’outils Google lorsque quelqu’un publie un nouveau contenu. Vérifiez vos paramètres de notification en passant la souris sur l’icône représentant une cloche située au dessus de la photo de profil de la communauté. Vous pouvez modifier les paramètres de notification en cliquant sur l’icône représentant une cloche.

insasscreen
[/att_accordion_section] [/att_accordion]

Aide technique

Plus d’information sur nos FAQ. Une formation est prévue en début d’année pour les nouveaux étudiants. N’hésitez jamais à nous poser des questions sur les services proposés.

Petition Of European Filmmakers

L’EXCEPTION CULTURELLE N’EST PAS NÉGOCIABLE !

Le 13 mars 2013 risque de marquer un tournant majeur et scandaleux dans la construction de l’Europe.

C’est le jour où la Commission européenne, sous l’impulsion du Commissaire Karel de Gucht, a décidé de piétiner l’exception culturelle en adoptant un projet de mandat de négociation qui intègre les 2 services audiovisuels et cinématographiques aux discussions commerciales qui débuteront cet été avec les Etats-Unis.

Oubliées les paroles enflammées du Président Barroso qui assurait en 2005 que « dans l’échelle des valeurs, la culture vient devant l’économie ». Balayées toutes les déclarations d’amour au cinéma du même Président Barroso lorsque les cinéastes avaient été contraints de se mobiliser pour défendre le programme MEDIA. Et quid de ce slogan porté par la Commission : « Europe loves cinema » !

A quelques mois de la fin de sa présidence, on peine à savoir quelle trace Monsieur Barroso veut laisser dans l’histoire de l’Europe. Pour l’heure, c’est malheureusement l’image de la démission culturelle qui domine. Il semble même ne pas avoir retenu la leçon que lui-même donnait il y a peu : « la réponse à la crise, c’est la culture. »

Ne nous y trompons pas, le mandat de négociation proposé est un renoncement, une capitulation, une rupture.

Il y a 20 ans, c’est sur le territoire européen que se forgea cette volonté commune de soutenir la création et de promouvoir sa diversité.

La Culture est au cœur de l’identité et de l’idéal européens.

Il y a 20 ans, l’exception culturelle faisait irruption dans le paysage international et permettait la reconnaissance d’un statut spécifique aux œuvres de l’esprit qui ne peuvent pas être des biens comme les autres et qui doivent être exclus des négociations commerciales. Il y a 20 ans, à l’occasion des accords du GATS, c’est au nom de l’exception culturelle que la création et la diversité linguistique ont pu continuer à bénéficier de règles de protection et de soutien.

Le bilan est positif pour ceux qui veulent le regarder avec objectivité : la diversité culturelle est aujourd’hui une réalité pour la plupart de nos territoires, facteur d’échange et de compréhension mutuelle, mais aussi génératrice d’emploi et de croissance.

L’Europe que nous aimons est celle qui a œuvré pour faire émerger la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et qui l’a ratifié en grande pompe dès 2006, rassemblant 126 pays du monde entier. L’Europe que nous aimons est celle que le monde regarde avec fierté comme initiatrice et porteuse de cette grande idée.

Avec l’adoption de ce mandat de négociation qui réduirait la culture à une monnaie d’échange, la Commission (à l’exception de trois commissaires qui ont voté contre) a renoncé à défendre l’exception culturelle. Elle s’est reniée et a renié les engagements qu’elle avait pris, n’hésitant pas à faire preuve d’une duplicité condamnable.

Nous refusons cette Europe qui veut désormais se soustraire aux grands principes posés par la Convention, notamment celui qui consacre la souveraineté culturelle des Etats.

Face à des Etats-Unis dont l’industrie du divertissement est la seconde source d’exportation, la libéralisation de l’audiovisuel et du cinéma signifierait le démantèlement annoncé de tout ce qui a protégé, promu et développé la culture européenne. Cette politique, doublée d’une hyper- bienveillance fiscale pour les géants numériques américains, ressemble à s’y méprendre à une volonté consciente de mettre à genoux la culture en Europe.

Ceux qui, au nom de l’Europe, auront couvert ou accepté cette démission en seront définitivement redevables aux yeux de l’Histoire. La diversité culturelle ne peut être une monnaie d’échange, elle doit rester une ambition, une exigence et un engagement.

Il n’est pas trop tard !

Nous nous battrons pour que l’Europe continue à écrire son Histoire par l’esprit, par la Culture, par un regard divers sur soi et sur le Monde, afin que les citoyens puissent apporter des réponses profondes et complexes aux défis que notre époque soulève.

Les personnalités européennes signataires appellent solennellement les chefs d’États européens à se prononcer en faveur de l’exclusion des services audiovisuels et cinématographiques des négociations entre l’Europe et les Etats-Unis.

PETITION ON LINE :

https://www.lapetition.be/en-ligne/The-cultural-exception-is-non-negotiable-12826.html

Performance

Dans le cadre des 50 ans de l’INSAS, nous vous invitons au Bâtiment Rabelais pour une Performances/Fête de 16h à 03h, ce jeudi 28 mars 2013.

Les étudiants d’aujourd’hui se sont posé cette question :  » Que représente l’INSAS pour vous aujourd’hui ? Quel futur imaginez-vous ?…  »
Aux “anciens”, ils en ont posé une autre : « Quel regard portez-vous sur votre passage à l’INSAS et votre parcours depuis ?… »

Tous ont préparé leurs réponses ! Ils vous les présenteront, en quelques minutes, sous la forme de leur choix : performances, projections sonores, vidéo, rencontres, sous l’oeil de plusieurs caméras dirigées par les étudiants du département audiovisuel. Et à partir de 22h : en musique! Et tous sur la piste du grand hall !
Adresse de l’événement : INSAS – Rabelais 1 Rue Jules Bouillon, 1050 Ixelles
Entrée libre et gratuite Petite restauration prévue sur place.
Contact : insas50.1@insas.be