Les prix de la critique Théâtre 2013

Le palmarès des Prix de la critique 2013 a largement récompensé professeurs et anciens étudiants de l’INSAS, toutes générations confondues… Karim Barras, ancien étudiant et professeur, s’est vu attribuer le Prix du meilleur comédien notamment pour sa prestation dans le « Hamlet » mis en scène par Michel Dezoteux, ancien étudiant et professeur.
En savoir plus

8ème Biennale d’Art Contemporain

« Comprendre et penser de manière critique et sensible le monde contemporain »

Du 18 septembre au 17 novembre 2013, ne manquez pas la 8ème édition de la Biennale d’art contemporain d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. Découvrez la vingtaine de pavillons mis en place par Michel François et Guillaume Désanges.

La 8ème Biennale d’art contemporain, intitulée Une exposition universelle (section documentaire) a été imaginée par deux commissaires de taille: le plasticien Michel François (B) et le curateur et critique Guillaume Désanges (F). Ils ont développé le concept d’une vingtaine de pavillons thématiques, à la manière des « Expositions Universelles » organisées entre le 19ème et le 20ème siècle, qui seront répartis dans deux lieux emblématiques de la Ville nouvelle: les vastes plateaux du parking Grand Rue -3 (4000 m²) et le Musée de Louvain-la-Neuve. Cette anti-exposition universelle est composée d’un agencement par pavillons présentant de nombreuses images, documents objets, authentiques ou facs-similés dans une scénographie originale… Autant de formes de création involontaire et clandestine, autant d’histoires, de faits authentiques et de destins, qui ne sont pas sans lien avec l’art sans en être spécifiquement. Une Biennale qui donne à voir, comprendre et penser de manière critique et sensible le monde contemporain.

http://www.biennale8.be/
Informations
Tarifs et heures d’ouverture

Rencontre avec Michel François et Guillaume Désanges, à Bozar

« La Création Contemporaine ». Dans le cadre de la 8e Biennale d’art contemporain de LLN, intitulée Une exposition universelle (section documentaire) dont ils sont commissaires. Les commissaires ont développé le concept d’une vingtaine de pavillons thématiques, à la manière des « Expositions Universelles » organisées entre le 19ème et le 20ème siècle, qui seront répartis dans deux lieux emblématiques de la Ville nouvelle: les vastes plateaux du parking Grand Rue -3 (4000 m*) et le Musée de Louvain-la-Neuve. Cette anti-exposition universelle est composée d’un agencement par pavillons présentant de nombreuses images, documents objets, authentiques ou facs-similés dans une scénographie originale… Autant de formes de création involontaire et clandestine, autant d’histoires, de faits authentiques et de destins, qui ne sont pas sans lien avec l’art sans en être spécifiquement. Une Biennale qui donne à voir, comprendre et penser de manière critique et sensible le monde contemporain.

Lieu: Palais des Beaux-Arts / Studio
Dates: Mercredi 09.10.2013 – 20:15
Infos supplémentaires.

Les informations suivantes sont fournies pour information à destination de nos étudiants. L’INSAS n’a aucune relation avec les sociétés et organisations citées. Le contenu proposé ici est fourni librement, sans engagement aucun de part et d’autre.

Ciné-Club: Dodoma

cine_club_insas_donoma_filmChaque mois, un ou plusieurs cinéastes viendront présenter un de leurs films et animer un débat avec le public au cinéma Vendôme, partenaire du ciné-club de l’INSAS. Ceci dans le but de questionner le cinéma d’aujourd’hui, de chercher à dessiner les traits d’un cinéma d’hier et d’esquisser ceux du cinéma de demain.

Pour son deuxième numéro au Cinéma Vendôme, le Ciné-Club de l’Insas vous propose une soirée autour du film DONOMA (2011) en présence du réalisateur Djinn Carrénard et de l’actrice Salomé Blechmans.

En 2011, DONOMA est sur toutes les lèvres. Promotion atypique et sauvage, tournage à l’arraché, équipe travaillant tant devant que derrière la caméra, budget presque néant: il nous importait de donner une place à ce film unique et la parole à ceux qui l’ont fait.

« Donoma » impressionne par sa puissance à construire à partir de rien un film qui ne ressemble à rien (pour ses détracteurs), un film qui ne ressemble à rien de ce qui a été vu (pour ses louangeurs). Dans tous les cas, il rebat les cartes du cinéma français et propose une nouvelle donne. » (Les Cahiers du Cinéma)

Jeudi 3 octobre à 18h15 au Cinéma Vendôme, 18 chaussée de Wavre à 1050 Bruxelles (Ixelles – Porte de Namur).