Merci Claude

Le 15 janvier dernier, notre collègue Claude Bailblé nous quittait.
Claude fut pendant plus de 30 ans, un professeur hors normes de l’école. Constamment en recherche, il a concentré ses travaux sur les interactions entre pratiques instrumentales et esthétique, ainsi que sur les sciences perceptives et cognitives appliquées au cinéma, au son. Ses connaissances immenses l’ont amené à sublimer l’enseignement du cinéma, du son, instaurant naturellement un dialogue constant entre arts et sciences.

Son enseignement était à son image : singulier, curieux, passionnant, humaniste et d’une grande humilité teintée d’humour et d’espièglerie. Son côté « professeur Tournesol » le rendait accessible à tous.
Chaque étudiant.e et chaque collègue qui a suivi et partagé ses cours mesure le rôle qu’il a joué dans leurs questionnements.
Il a exercé ses talents d’enseignant à l’INSAS, mais aussi à la FEMIS, au département cinéma de l’Université Paris VIII à St-Denis, à l’ESAV de Marrakech à l’EICTV de Cuba, en République Démocratique du Congo, en Tunisie, en Equateur, au Vénézuela…

Aujourd’hui, le Directeur salue avec reconnaissance et admiration le parcours du collègue ; l’ami mesure la perte. Merci Claude pour ces années de connivence et de générosité. Tu resteras irremplaçable. Notre tristesse est à la hauteur de ton talent. Immense.

Laurent Gross,
Directeur

 

En décembre 2010, Claude était invité par la Cinémathèque française à donner une conférence intitulée L’histoire du cinéma sonore est-elle seulement technique?
Nous vous invitons à la (re)découvrir, pour profiter encore de ses talents de pédagogue.

Laisser un commentaire