Décès de Gaston Jung

C’est avec émotion que nous apprenons le décès de Gaston Jung, metteur en scène, traducteur et pédagogue. Il enseigna durant de nombreuses années à l’INSAS, au milieu du groupe de professeurs engagés et passionnés qui construisirent ses fondations.
Sorti de l’école du TNS (Centre dramatique de l’Est à l’époque) dans la promotion 1 en 1956,  il s’y est imprégné des idées de Michel Saint-Denis. Il trouve à l’INSAS  un terrain favorable pour les mettre en pratique.
Sa vaste érudition des mouvements artistiques et de la littérature dramatique germanophone marquent également l’école. Ainsi, c’est lui qui amène à Bruxelles au début des années 70 l’oeuvre de Karl Valentin, alors tombée dans l’oubli.  Elle allait y connaître un nouveau souffle, régulièrement travaillée par des générations d’étudiants de l’école.
Son intérêt profond pour les écritures nouvelles permet aux étudiants de se former a la pratique d’auteurs qui sont leurs contemporains. Celles et ceux qui croisèrent son enseignement doivent sans aucun doute à sa rigueur, sa curiosité, son intérêt pour la recherche, la construction du sens, son souci de partager le théâtre partout et avec tous les publics une part fondatrice de leur réflexion et de leur pratique.
L’école, elle, lui doit une large part de sa pratique pédagogique: collégialité, dialogue, respect des étudiants, bienveillance sans concessions, pédagogie du projet, forte attention à ce qui s’écrit et se représente aujourd’hui…

Photo : Michel Boermans – Élémentaire – August Stramm (1874-1915) travail dirigé par Gaston Jung, INSAS, 1976. de G à Dr: Nicole Debarre et Marie-Claude Mialonier.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués *.