Projection des films des étudiants

247684_10201233934874716_539221108_n

L’Insas, l’Atelier de Réalisation et Les Amis de l’Insas ont le grand plaisir de vous inviter à la projection des travaux des étudiants Master 2012–2013, ce mercredi 26 juin à 16h à BOZAR (Salle M).

  • 16:30 Regards Croisés – retrait des places dès 16:00
  • 18:00 Films de Fin d’Études – retrait des places dès 17:00

Un drink sera organisé à l’issue des projections.
Réservations :  Il reste des places à la séance de 16:30, veuillez réserver par mail à l’adresse : giulia.desidera@insas.be ou par téléphone au 02 325 61 96.
La projection de 18 heures est complète, une liste d’attente est néanmoins ouverte à laquelle vous pouvez éventuellement vous inscrire par téléphone ou email.

Avec le soutien du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

Présentations des projets de mise en scène théâtre 2010

Depuis 4 ans, l’INSAS ouvre ses portes au public pour la présentation des projets de fin d’études des étudiants de la section Réalisation Théâtre.

Cette section prépare tant à la mise en scène, qu’à l’écriture, la dramaturgie, la création radiophonique, ou encore aux techniques de plateau. Elle a accueilli et formé des personnalités artistiques aussi singulières que Claude Schmitz, Ingrid von Wantoch Rekowski, Sabine Durand, Julie Annen, Marie Henry, Candy Saulnier, Pietro Varrasso, Charlie Degotte, Philippe Sireuil, … pour ne citer qu’eux.

Après une première présentation à un jury artistique, l’école propose aux étudiants de dernière année de poursuivre leur travail et de confronter leur projet au regard du public. À travers cette démarche, l’INSAS accompagne ces étudiants à la frontière de leur formation et de la réalité professionnelle
Cette année, 5 projets ont été retenus par le jury artistique de l’Insas et sont présentés du 24 au 29 juin prochains :

Projets de mise en scène juin 2010

ENFANT ZÉRO / Projet de Céline Ohrel / 24 & 25 juin 21h – 26 et 27 juin 19h
Tout commence avec la naissance d’un numéro zéro, un nouvel être qui arrive après des milliers d’autres. L’enfant zéro n’a pas d’âge. Il est un mythe, une projection. Il est le symbole de tous les possibles, du degré zéro avant tout recommencement. Nous sommes dans la tête de l’enfant et nous suivons son parcours mental où passé, présent et futur se mêlent. Jouant avec le réel et la mythologie, l’enfant zéro est enfermé dans un monde idéal où tout est possible, où tout se mélange, où tout devient poésie, plastique.

ECHOS ET NARCISSE – Métamorphose / Projet de Léa Drouet / 24 & 25 juin 20h – 26 > 29 juin 20h45
En partant de l’histoire d’Echo et Narcisse tel que l’a imaginée Ovide et en travaillant sur des poèmes de Rainer Maria Rilke s’inspirant du mythe, nous nous essayons à une forme poétique théâtrale, par l’exploration du phénomène de l’écho en exploitant l’acoustique d’un couloir de l’INSAS.

L’ECOLIER KEVIN / Projet de Jean-Baptiste Calame / 24 & 25 juin 18h – 26 & 27 juin 18h
« L’écolier Kevin » est une pièce montée de toute pièce. C’est un montage de mot apparemment pris au mot. L’école de Kevin est celle de la tautologie. C’est une école de magicien façon « Poudlard », où Kevin apprend à surfer comme un apprenti sorcier sur les vagues géantes de la culture ultra-violente-jeune-porno qui menace d’engloutir la famille humaine.

MONSTRE ! Sympathie pour le démon / Projet de: Benoit Focant Salerno / 26 & 27 juin 16h – 28 & 29 juin 19h
Décembre 1997, Michael Alig, organisateur de soirées et leader du mouvement Club Kids, écope de 10 à 20 ans de prison ferme pour le meurtre de son « Super Star Drug Dealer ». Un cadavre. Un meurtre. Un gamin. Des ego surdimensionnés. Une course à bras ouverts pour agripper le succès, l’argent, le glamour ou simplement son propre cadavre.

L’ENFANT FROID de Marius Von Mayenburg / Mise en scène : Thibaut Wenger / 26 > 29 juin 21h30
L’Enfant froid se passe dans le monde de la classe moyenne européenne : il y a Papa et Maman, qui ont de l’argent et veulent le garder pour eux, leurs deux filles, Lena la rebelle et Tine la greluche, et leurs amants respectifs, Johann, qui confond toujours Lena avec une certaine Mélanie, et Henning, qui aime exhiber son sexe dans les toilettes des dames. Sans oublier un couple avec enfant, Werner et Silke, dont on croit, sans doute à tort, qu’ils n’ont pas grand intérêt. Jusqu’ici tout paraît évident…

Page 1 sur 11