Relations Internationales

L’INSAS développe de nombreuses initiatives et collaborations à l’international: échanges d’étudiants via le projet Regards croisés, expertise pédagogique, réseaux internationaux (CILECT, Ecole des Ecoles), participation au programme Grundtvig, adhésion à la Charte Erasmus.

Depuis 2004, l’INSAS organise des échanges avec de nombreuses écoles de cinéma dans le monde. Le projet Regards croisés a pour objectif de permettre à des étudiants d’écoles de cinéma partenaires de perfectionner leurs connaissances acquises au cours de leur formation en réalisant un film documentaire d’une quinzaine de minutes dans un cadre nouveau, dans un autre pays. Une expérience très stimulante et enrichissante pour tous ! Ces échanges se réalisent avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International (WBI), la Région de Bruxelles-Capitale, le CILECT, le Bureau International Jeunesse (BIJ) et l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES). Certains projets sont développés en partenariat avec LUCA Brussel.

Les écoles partenaires sont: INIS (Canada), ISIS (Burkina Faso)BFA (Chine), USP (Brésil), ISAVM (Maroc)PWSFTviT (Pologne), SATIS Aubagne (France), SzFE (Hongrie), SKDA (Vietnam), CSC (Italie), INCINE (Equateur).

Cette année deux nouveaux Regards croisés ont pu se concrétiser avec deux nouveaux partenaires: le CSC en Italie et tout dernièrement l’INCINE en Equateur.

Bilan général des projets Regards Croisés

Des missions d’expertise pédagogique des masterclasses et des modules de formation sont également effectuées dans différentes écoles de cinéma. 

Bilan des missions d’expertises pédagogiques

Lors de l’année académique 2015-2016

  • 5 formations ont été réalisées à la SKDA d’Hanoï : cette formation s’étalera sur trois ans et vise à suivre  et former un groupe d’étudiants sélectionnés de commune accord par la SKDA et l’INSAS durant trois années.
  • 3 formations ont été réalisées à la LAF à Beyrouth : Eclairage, Post-production numérique Workflow, Etalonnage.
  • 2 formations a  été réalisées à l’ISIS à Ougadougou en étalonnage et en production
  • un masterclass d’analyse de films à Montréal par un professeur de l’INSAS

Dans le cadre du réseau européen Ecole des écoles, l’INSAS a contribué  à de multiples projets :  en décembre 2012, elle a organisé le séminaire From page to stage ; de septembre 2013 à novembre 2015, l’INSAS a participé au projet, Developing Key Competencies Through Theatre Practice, financé par le programme Grundtvig (programme d’échange créé par la Commission européenne, concernant le pôle éducation des adultes).

En 2015, l’INSAS a reçu de la Commission européenne la Charte Erasmus pour l’Enseignement supérieur 2014-2020, sur base de la politique en matière de stratégie Erasmus que l’INSAS a mise en place.

« Pas de 2 chez soi » projet INSAS – ESAC

Atelier de deuxième année de l’école supérieure des arts du cirque et Master Interprétation dramatique de l’ INSAS dirigé par Ingrid von Wantoch Rekowski

S’inspirant de Tango, du réalisateur polonais Zbigniew Rybszynski, de l’idée de «corps double» et des «Kommunalka» (appartements communautaires en Union Soviétique), Pas de deux chez soi réunit sous la houlette de Ingrid von Wantoch Rekowski des étudiants de l’INSAS et de l’ESAC. Comédiens et circassiens devraient s’y retrouver dans une logique commune de la répétition et de la routine, porteuse de musicalité ; dans un langage physique nouveau, car toujours entremêlé au partenaire de duo ; et dans une trajectoire entre promiscuité constante et multiples solitudes.

Du 23 au 25 février à 20h30 et le 26 février à 15h

Avec : Aminata Abdoulaye Hama, Faustine Boissery, Nahuel Fernando Broin, Raphaëlle Corbisier, Christian Cordonier, Mikaël Di Marzo, Nicole Félix Rodrigues, Rocio Aimé Garrote, Alizée Gaye, Camille Judic, Mikail Karahan, Christian König, Ellen Leonardson, Antoine Linsale, Luca Lugari, Anne-Julia Neumann, Samuel Padolus, Lionel Robyr, Mélissa Roguier, Diego Salles Silva Santos, Johan Santiago Aponte, Mary Schroeder, Julia Tesson et Samuel Van de Zwalmen.

Auditorium Jacques Brel – Campus du Céria
Rue Emile Gryzon, 1 – 1070 Bruxelles
Entrée libre, réservation indispensable : +32 2 675 68 84 / info@esac.be

© François Dethor

 

Quelques nouvelles des Magritte

Le film Les Premiers les Derniers de Bouli Lanners a largement été récompensé lors de la cérémonie des Magritte 2017 comme meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur décor – Paul Rouschop, meilleur costume – Elise Ancion (diplômée de la section théâtre en 1992) et meilleur second rôle – David Murgia. Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d’un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d’Esther et Willy, un couple en cavale. Et si c’était la fin du monde ? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur ? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers.

Félicitations aussi à Eve Duchemin, diplômée de la section image en 2005, qui a reçu le Magritte du meilleur documentaire pour son film En batailleprojet documentaire en immersion dans le quotidien de Marie L., 35 ans, directrice de prison pour hommes. Dans un balancement permanent, entre « monde réel » et vie carcérale, alliant des questionnements intimes à une réflexion politique sur la justice et le système carcéral, En Bataille évoque ainsi le combat de Marie, tant personnel que professionnel, pour poursuivre le difficile métier qu’elle s’est choisi, et qui lui coûte, à certains égards, sa vie de femme

w_1486296625

« En bataille » prix Magritte du meilleur film documentaire

Ce soir à 17h30 en salle 35 mm, projection du film « En bataille » d’Eve Duchemin qui a remporté le prix Magritte du meilleur film documentaire ce samedi 4 février. Cette projection s’inscrit dans le cycle « De la sortie de l’Insas au premier long-métrage » mit en place par Les Amis de l’Insas afin de mettre en valeur le travail des anciens étudiants de l’école. Eve Duchemin est une ancienne étudiante de la section image diplômée en 2005.

RESERVATIONS via ce lien

En Bataille est un projet documentaire en immersion dans le quotidien de Marie L., 35 ans, directrice de prison pour hommes. Dans un balancement permanent, entre « monde réel » et vie carcérale, alliant des questionnements intimes à une réflexion politique sur la justice et le système carcéral, En Bataille évoque ainsi le combat de Marie, tant personnel que professionnel, pour poursuivre le difficile métier qu’elle s’est choisi, et qui lui coûte, à certains égards, sa vie de femme.

 

L’INSAS participe à la Semaine du Son

Pour cette édition 2017 de la Semaine du Son, l’INSAS sera présente avec plusieurs activités menées par des étudiants, anciens élèves et professeurs de l’école.

Au programme:

– 30.01 > BOTANIQUE (de 9h à 13h) Les excès sonores – Conférence / Projection du film « Promenade entre les acouphènes »Les participants seront également invités à une démonstration en temps réel sur la sonorisation de la salle La Rotonde. Que représentent pratiquement les niveaux de 85, 90, 95 et 100 dB(A) – chiffres retenus par les évolutions législatives et le Label 90 dB Concert ? L’occasion de se faire en toute sécurité un avis sur des notions et valeurs  souvent floues pour beaucoup. La démonstration sera suivie d’un Q/R avec Daniel Léon, sonorisateur et professeur à l’INSAS.

– 31.01 > 05.02 FLAGEY STUDIO 3  
(Inauguration et performance le 31.01 à 20:15)
Une installation de Ingrid von Wantok Rekowski, metteuse en scène et professeur à l’INSAS, avec la compositrice argentine Ana Maria RodriguezLA GALERIE DES SOLITAIRES (d’après « Le stéréoscope des solitaires » de Juan Rodolfo Wilcock). Une sélection des personnages qui peuplent les brèves fables surréalistes et les courts récits mythologiques de Wilcock, ont été « mis en trophée » selon un esprit frondeur et une sensibilité profondément théâtrale. Il s’agit d’êtres extraordinaires « condamnés à l’ordinaire des caprices, des singularités insensés, des instants de chaos » (RW).

– 04.02.2017 > INSAS (de 10h à 15h à la KFT’) & FLAGEY (de 16h à 18h)
PREMIÈRE BELGE du court métrage In Mundo Ex Mundo, co-produit par l’Atelier de Réalisation de l’INSAS, une expérience immersive dans laquelle le spectateur est invité à entrer dans le décor d’un film tourné à 360°. La scène de cette fiction, librement adaptée de « Le monde qu’elle voulait » de Philip K. Dick,  est proposée en visualisation VR, accompagnée d’une bande son par le biais de casques audio. L’équipe de réalisation est constituée de 4 étudiants de l’ESAD de Valenciennes pour la conception et la réalisation du projet auxquels sont associés 8 étudiants en formation ou sortants de l’INSAS – Jeanne Cousseau, Laura Perera, Charlotte Bohn, Vivien Mertz, Edith Erregods, Hélène Clerc-Denizot, Tom Gineyts, Oscar Dupagne et Léo Guillaume – aux différents postes techniques du tournage (image, son, montage, mixage, étalonnage) ainsi que pour l’adaptation du scénario. 

– 04.02.2017 > CENTRE CULTUREL BRUEGEL (de 16h30 à 17h30) 
Une performance de la slameuse Louise Emö: SPOKEN WORD TRAGEDY. Louise Emö, ancienne étudiante de l’INSAS, part à la rencontre des gens pour les questionner sur la vie. Sans détour et sans concession, elle prend le micro pour récolter la parole des gens dans la rue, l’espace public. Micro-tragédies, tragédies au micro, paroles volées sur la route… Louise transforme et slame la parole de l’autre pour mieux porter un regard sur le monde qui l’entoure. Des prestations, chacune inédite et personnalisée, qui s’écrivent dans l’urgence comme un cri !  

Et aussi…

– 01.01 > CENTRALE of Comtemporary art (de 18h à 18h15)
Présentation de « LE GRAIN SONORE »  un projet de revue sonore trimestrielle, mais aussi, une coopérative d’auteurs et auditeurs.
« Parce qu’il est important de renouer avec d’autres manières de raconter ce monde qui est le nôtre ».
Yves Robic, Roxane Brunet, Nicolas François, Aurélia Balboni, Vincent Tholomé, Claire gatineau, Bastien Hidalgo, Flaorence Le Clam.

Infos & Réservations: lasemaineduson.be, http://deweekvandeklank.be/

logo-carre-sds-2017-site-1

Lumière naturelle II – cursus Image

Les étudiants d’image réalisent une mise en scène de fiction avec comme contrainte principale de n’utiliser que  la lumière naturelle. L’exercice s’est déroulé sur le site Rabelais de l’INSAS.

Etudiants : Mathilde Blanc, Victoire Bonin, Hugo Brilmaker, Ana Farnoux, Nora Fontaine, Swan Guessoum, Arnaud Guez, Antoine Jörgensen, Léo Malek, Salomé Wikler et Lisa Willame. Exercice sous la direction de Serge Hannecart – Septembre 2016. © Serge Hannecart

Image imposée II « Blade Runner » – cursus Image

Les étudiants d’image réalisent la transposition cinématographique d’une      séquence ou d’un plan d’un film, en la reproduisant techniquement au      détail près. L’accent est mis sur l’ensemble des éléments qui composent la séquence et leur interdépendance : lumière, source et qualité, provenance, accessoires (rendu des matières, qualités de réflexion), costumes et               maquillage (rendu de la lumière), etc. Cette année, le choix s’est porté sur « Blade Runner ». 

Etudiants : Mathilde Blanc, Victoire Bonin, Hugo Brilmaker, Ana Farnoux, Nora Fontaine, Swan Guessoum, Arnaud Guez, Antoine Jörgensen, Léo Malek, Salomé Wikler et Lisa Willame. Exercice sous la direction de Serge Hannecart, avec l’aide précieuse d’Hélène Kufferath du Centre Scénographie – Octobre 2016. © Serge Hannecart

Le jour le plus Court à l’INSAS

Le film « Betelgeuse » de Bruno Tracq, enseignant et ancien étudiant de l’INSAS (promo 2006), sera projeté le 21 décembre,  dans le cadre de l’opération Le jour le plus Court, la fête du court métrage organisée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. La projection sera suivie d’une rencontre avec l’équipe du film, encadrée par Yvan Flasse, professeur à l’INSAS.

C’est peut-être la fin. La supergéante rouge Betelgeuse va mourir, et les rayons gamma de sa supernova pourraient balayer la vie sur terre. Les scientifiques sont divisés, la rumeur s’étend. Sarah, astrophysicienne belge basée au Nouveau-Mexique, passe ses journées à refaire les calculs et les théories sur l’explosion de l’étoile. Depuis que son collègue et amant Elliot est mort dans un accident de voiture, elle vit enfermée chez elle pour éviter les crises de panique qui la foudroient dès qu’elle passe sa porte. Sarah décide qu’il est temps de mettre un terme à cette situation impossible. Mais un fantôme du passé la convainct de faire une dernière chose: si elle doit se tuer, elle devra le faire au milieu des montagnes, là où elle a rencontré son amour perdu. Le jour vient. Betelgeuse est sur le point d’exploser, Sarah est prête à sortir. C’est peut-être le début.

En pratique : Mercredi 21/12 – à 18h – Salle 35 mm, site Thérésienne 8 Rue Thérésienne 1000 Bruxelles

Réservations via ce lien 

Le patin: meilleur réalisation au FIFB

Le film de fin d’études « Le Patin » de Faustine Crespy, a reçu le Prix de la meilleure réalisation au sein de la compétition Ciné Jeune du Festival International du Film de Bruxelles (FIFB) qui s’est déroulé du 11 au 25 novembre 2016. Le court métrage est une fiction qui raconte l’histoire de Frédéric, un jeune homme timide qui multiplie les petits boulots pour gagner sa vie. Il travaille à l’accueil d’un hôtel de gare en alternance avec Mario, un séducteur à la recherche de la femme idéale. Quand Mario lui fait le récit de sa rencontre avec une cliente mystérieuse de l’hôtel, Frédéric décide de la conquérir également.

unspecified-5

NOÏ primé au Kurzfilmtage

Le Regard croisé « NOÏ » d’Aline Magrez a remporté le « Prix d’encouragement » au sein de la compétition internationale et Suisse au Internationale Kurzfilmtage Winterthur, le festival du court métrage en Suisse. Le Prix d’encouragement a pour but de reconnaître et mettre en valeur une voix nouvelle et innovante du cinéma mondial.

Déclaration du jury: la lauréate de cette année se situe littéralement «du mauvais côté des rails», un travail dont la structure a été construite avec intelligence et dont les rythmes modulés naviguent entre des mondes privés et publics avec sensibilité et tact visuel. Nous sommes fiers de saluer ce résultat plus que probant d’Aline Magrez avec son premier film «NO’Ï».

15069058_10155565916773916_1782865993194669327_o

« PAUL EST À LISBONNE »

« Paul est là », le film de fin d’études de Valentina Maurel, obtient la mention d’honneur au Lisbon & Estoril Film Festival dans la compétition de courts métrages International Cinema school meeting. Paul est là. Comme un retour en arrière, comme un fantôme qui sonne à la porte. Jeanne doit l’héberger, le laisser s’installer quelques jours. Il est là, mais ni Jeanne ni lui ne savent très bien pourquoi.

Atelier INSAS à la SKDA: introduction à la production et à l’écriture de scénario

L’INSAS, en collaboration avec la SKDA de Hanoï, a organisé fin septembre 2016 un atelier d’introduction à la production audiovisuelle et à l’écriture de scénario pour les étudiants de la SKDA.

L’objectif de l’atelier, animé par Hanne Phlypo professeur de l’INSAS, était d’aborder les notions de production et d’écriture, de faire une introduction sur la connaissance du marché international et d’apprendre ainsi aux étudiants à élaborer un dossier de production pour financer leur projet de film après l’école. Comme exercice pratique, les étudiants vietnamiens ont chois de mener un projet audiovisuel par équipe de deux ou trois, l’un d’eux prenant le rôle du producteur, l’autre celui du réalisateur. Chaque groupe a finalement proposé un film en utilisant toutes les notions apprises (titre, keyvisual, tagline, logline, synopsis,etc.).

Cet atelier a soulevé des questions sur le rôle des différents types de producteurs et leurs fonctions, sur la constitution d’un dossier de production et son montage financier.

 

Page 1 sur 12123510Dernière page »