Dans le désert des grandes villes

Au cœur des grandes villes, entre le vagissement du fromager et le vacarme des sirènes, quelques femmes trouvent leur plénitude dans le silence.

Réalisé par Nina Blanc.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

De Zee

Je suis allé à Ostende le 16 février 2014 avec ma grande amie Barbara. Nous sommes arrivés à la gare vers 11h30. Nous avons mangé au restaurant Le Diplomate. Il y avait de grandes baies vitrées qui donnaient sur la mer. Après le café Barbara a voulu me montrer le port de pêche. Puis nous avons pris un bateau qui nous a amené sur une Ile. Dès que j’ai vu cette Île j’ai su qu’elle m’appartenait. Je suis retourné à Ostende le 20 février 2014. Seul. Je n’ai pas mangé au Diplomate. Je suis allé voir le port de pêche. J’ai voulu reprendre le bateau mais je ne l’ai pas trouvé. Mon Île avait disparu.

Réalisé par Ludovic Drouet.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Au devant de nous

On marche vite, la tête en l’air ou les yeux roulant au rythme tyrannique de la valise vers le train soupirant. On marche au-devant de nous, rapide entre deux pays calmes. Nous aurons, une fois assis, une sensation éclair de surdité. Mais la mémoire des annonces, des mots qui fuient nous titille. Et je ressens comme l’envie de m’arrêter. De considérer les mille couloirs comme un lieu fixe, les mille gares en une seule. Ce que ça donne: l’infinie répétition des mêmes gestes, des mêmes sons, puis la découverte d’une certaine lenteur. La lenteur des sans-mouvement, des paresseux de la gare, de ceux qui n’entrent ni ne sortent de cet endroit où l’on ne fait qu’entrer et sortir. Des créateurs du lieu. J’ai la chance d’y voir du haut de mon perchoir sonore des danseurs, qui dansent dans le sens inverse de la ronde. Ce sont les blasés des annonces, auxquelles ils ne trouvent plus aucun sens. Ceux à qui il fallut apporter un piano pour satisfaire leur appétit d’existence. Ceux qui font chanter la gare, elle qui siffle d’habitude. Puis je découvre d’autres habitants, des visages marqués, des habitants aux allures de premiers hommes. Ceux pour qui la gare est lieu d’attente le jour, et devient traîtresse la nuit. Ils rêvent d’immobilité, que la gare enfin soit le pic solide en mer agitée, qu’elle ne soit plus le flou des photographes. Vision grotesque voire incompréhensible pour celui qui ne fait que passer, celui à la tête haute. C’est à ce moment que la nuit intervient, quand elle pousse dehors les visages pâles. Alors pour comprendre, il faut sortir.

Réalisé par Victor Rachet.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Rencontres professionnelles Brussels Film Festival

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 5
Leçon de cinéma BRUNO DUMONT 16.30
Français
Le réalisateur français de La vie de Jésus, L’Humanité, Flandres, Hors Satan, Camille Claudel 1915. Rencontre animée par Louis Danvers, journaliste pour le Focus Vif.^

FLAGEY STUDIO 4
21.15 Projection de « CAMILLE CLAUDEL 1915 » de Bruno Dumont

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 5
CONFERENCE MEDIA 18.00
Anglais
Présentation du nouveau programme intitulé Europe Créative.

FLAGEY STUDIO 5
20.30 Projection de « Chaika » de Miguel Ángel Jiménez, un film soutenu par le programme MEDIA / Screening of « Chaika » by Miguel Ángel Jiménez, a film that has been supported by the MEDIA programme

Vendredi 21/06

FLAGEY FOYER 3
RENCONTRE MUSIQUE ET CINEMA 14.00 – 16.00 Rencontre individuelle entre compositeurs et réalisateurs/producteurs. Suite au succès de la dernière édition (plus de 150 musiciens participants), le Brussels Film Festival réitère une rencontre entre compositeurs de films, réalisateurs et producteurs. 10 compositeurs oeuvrant dans les musiques actuelles seront sélectionnés par un jury de professionnels pour une rencontre individuelle de 10 minutes maximum, selon le principe du speed‐dating. Les réalisateurs/producteurs recevront les oeuvres sélectionnés le 15 juin afin de les familiariser avec les compositeurs sélectionnés.

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire, contactez Marc Jacobs
e‐mail marc@brff.be / téléphone + 32 (0)2 762 66 76
En collaboration avec la SABAM.

FLAGEY STUDIO 1
MASTER CLASS DE 16.00 – 18.00
BERTRAND TAVERNIER Français
A l’occasion du 11ème Brussels Film Festival, le vendredi 21 juin à Flagey, il y aura une masterclass avec le réalisateur français Bertrand Tavernier (L’Horloger de Saint‐Paul, Que la fête commence…, Le Juge et L’Assassin, Coup de torchon, Un dimanche à la campagne, L. 627, L’Appât, Capitaine Conan, Dans la brume électrique, La Princesse de Montpensier…). Elle aura lieu en collaboration avec la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices de Films (ARFF) et l’Association des scénaristes de l’Audiovisuel (ASA).

Jeudi 20/06

FLAGEY STUDIO 1
15.00 Projection de « La Princesse de Montpensier » de Bernard Tavernier
17.15 Rencontre avec Bertrand Tavernier

Samedi 22/06

FLAGEY STUDIO 1
Leçon de cinéma 16.00 ‐ 18.00
BERTRAND TAVERNIER Français
Rencontre animée par Olivier Lecomte, journaliste pour Télémoustique.

Dimanche 23/06

FLAGEY STUDIO 5
Rencontre 15.30 – 17.00
BERTRAND TAVERNIER ET LA MUSIQUE DE FILM Français
Rencontre animée par Benoît Basirico, journaliste

CINEMATEK
Rencontre avec BERTRAND TAVERNIER 19.00
Projection de « Le dernier tournant » de Pierre Chenal
En guise d’avant‐goût de sa carte blanche et de la rétrospective programmées cet été, Bertrand Tavernier viendra à la CINEMATEK présenter Le dernier tournant de Pierre Chenal.

Lundi 24/06

FLAGEY STUDIO 1
WORKSHOP TOURNAGE VERT 16.00 ‐ 18.00
(Organisé en collaboration avec Bruxellimage) Français
Tous les tournages utilisent des moyens techniques qui consomment de l’énergie, engendrent des déplacements, génèrent des déchets et qui sont fréquemment en contact avec des milieux dits ‘sensibles’. L’empreinte écologique de ces tournages n’est donc pas neutre. Alors, comment rendre les productions de film plus vertes ? Ce workshop vise, avec la collaboration active des participants, à relever les besoins des professionnels du cinéma et à identifier les actions qui vont permettre au secteur professionnel de se lancer dans une démarche collective de développement durable.
Participants :

  • L’équipe de production de « Une chanson pour ma mère » (2013), un film francobelge qui a été tourné selon le précepte du tournage vert.
  • Joël Franka (réalisateur)
  • Bernard de Dessus (producteur, Novak)
  • Sophie Cornet (éco‐conseillère)
  • Olivier‐René VEILLON, Directeur Général de la Commission du Film d’Île‐de‐
  • France et partenaire fondateur du collectif Ecoprod (www.ecoprod.com)
  • Siebe Dumon, chargée du projet Eco Tournage au VAF

Le Workshop sera animé par Philippe Reynaert, General Manager de Wallimage/Bruxellimage

INFOS PRATIQUES
Inscriptions obligatoire pour chacune de ces rencontres professionnelles.
Les accrédités professionnels et la presse seront prioritaires.
Les formulaires d’accréditation sont à télécharger sur
www.brusselsfilmfestival.be, espace PRESS/PRO.
Renvoyez votre inscription à celly@brff.be
Pour plus d’infos, écrivez à info@brff.be
ou téléphonez au + 32 (0)2 762 08 98

Rencontres professionnelles (PDF)

Arrête ton cirque et vas jouer sur l’autoroute!

Arrête ton cirque et vas jouer sur l’autoroute!

Réalisé par Laurianne Couturier.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Travers de culture

Réalisé par Virginie Mopin.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

Projection des films des étudiants

247684_10201233934874716_539221108_n

L’Insas, l’Atelier de Réalisation et Les Amis de l’Insas ont le grand plaisir de vous inviter à la projection des travaux des étudiants Master 2012–2013, ce mercredi 26 juin à 16h à BOZAR (Salle M).

  • 16:30 Regards Croisés – retrait des places dès 16:00
  • 18:00 Films de Fin d’Études – retrait des places dès 17:00

Un drink sera organisé à l’issue des projections.
Réservations :  Il reste des places à la séance de 16:30, veuillez réserver par mail à l’adresse : giulia.desidera@insas.be ou par téléphone au 02 325 61 96.
La projection de 18 heures est complète, une liste d’attente est néanmoins ouverte à laquelle vous pouvez éventuellement vous inscrire par téléphone ou email.

Avec le soutien du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles