Absence Bernadette Blanchy

Bruxelles, le 31 mai 2010

A la Communauté de l’INSAS

Bernadette Blanchy sera absente pour raisons médicales jusqu’à la fin du mois de juin.

Elle sera remplacée par Roxane Lefebvre.

Je compte sur vous pour lui réserver un bon accueil.

Le directeur – Laurent Gross.

Le Fresnoy, exposition PANORAMA 12

Soft machine

Exposition du 5 juin au 25 juillet 2010

Commissaires : Fabrice Bousteau, Pascale Pronnier
Scénographe : Jacky Lautem

Le processus est plus important que le résultat. Quand c’est le résultat qui oriente le processus, on retourne toujours là où l’on a déjà été. Si c’est le processus qui commande, on ne sait peut-être pas où l’on va, mais on sait que l’on a envie d’y aller. Extrait du Manifesto for Growth de Bruce Mau

Cette assertion pourrait être la devise du Fresnoy. Et si, lorsque je demande à Alain Fleischer de qualifier Le Fresnoy en un mot, celui-ci me répond « machine », c’est bien de « process » dont il parle car l’école est selon lui « une machine à produire ». Un process qui s’appuie sur des machines, des outils technologiques parmi les plus performants au monde pour l’image et le son et auxquels les artistes sont formés et ont accès à volonté.

Mais ces machines-là sont moins déterminantes pour la formation de étudiants artistes que la machine globale du Fresnoy que je qualifierai de « Machine Molle » comme l’on parle des « matières molles ». C’est à l’université d’Orsay, au début des années 1970, que Madeleine Veyssié introduisit le terme de matières molles pour désigner tout ce qui va des matières plastiques aux bulles de savon, en passant par les gels, les élastomères, les cristaux liquides, les crèmes cosmétiques, les boues, les pâtes céramiques, etc. Qu’ont donc en commun tous ces matériaux intermédiaires entre les liquides et les solides habituels, dont la liste peut paraître hétéroclite ? Est mou, bien sûr, un matériau qui se déforme beaucoup lorsqu’on appuie dessus. Les physiciens ont généralisé cet adjectif pour désigner toute matière dont la réponse à une sollicitation est grande.

La « machine molle » du Fresnoy est une machine des possibles, elle se nourrit de ces étudiants d’origines culturelles multiples, les nourrit à son tour et ensemble ils se forment, se déforment et se transforment. Elle s’alimente et s’active pour beaucoup avec les fluides de l’équipe pédagogique permanente qui est un modèle d’adaptation mais aussi d’énergie pour accompagner les étudiants aux profils si différents. Elle se meut parfois avec soubresaut quand les artistes enseignants invités (Luc Moullet, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Hans Op de Beeck, Ulf Langheinrich, Jean-François Peyret, Scanner/Robin Rimbaud) d’horizons géographiques et intellectuels aussi différents que les étudiants y mettent leurs huiles.

Car Le Fresnoy est moins une école de pensée qu’une école de conduite. Elle n’impose aucun dogme, aucune esthétique mais cherche davantage à faire appréhender aux étudiants des processus de construction de l’œuvre à travers des multiplicités, des différences. Et, c’est la particularité du Fresnoy : proposer aux « artistes étudiants » comme principal enseignement de les « accompagner » à réaliser un projet c’est-à-dire une œuvre lors de chacune de leurs deux années d’études. Une œuvre présentée dans une exposition publique : Panorama. Une exposition qui porte bien son nom tant chaque année, et celle-ci n’y déroge pas, elle constitue un point de vue riche sur la création de jeunes artistes venant du monde entier.

Mais si les projets de ces jeunes artistes sont multiples, je suis frappé de voir combien une majorité ont un caractère « documentaire ». Cela est moins à mon sens un effet de mode que le sentiment pour ces jeunes artistes que l’art a responsabilité politique, sociale plus importante aujourd’hui qu’hier. Mais cette expression documentaire prend chez chacun des formes différentes et font de Panorama 12 une exposition qui résonne comme un chaos doux, une grande machine molle dans laquelle on se glisse et on ressort quelque peu transformé.

Fabrice Bousteau

Panorama 12 est l’occasion de découvrir plus de 50 œuvres inédites – films, vidéos, installations, photographies et performances produites en 2010 au Fresnoy, par les jeunes artistes et les artistes professeurs invités :
Giacomo Abbruzzese, Shirin Abu Shaqra, Jean-Michel Albert, Balthazar Auxietre, René Ballesteros, Lixin Bao, Neil Beloufa, Mohamed Bourouissa, Antonia Carrara, Jean-Christophe Couet, Joseph David, Matthieu Adrien Davy de Virville, David De Beyter, Emad Aleebrahim Dehkordi, Camille Ducellier, Thomas Duquet, Tamara Erde, Dorian Gaudin, Eric Giraudet de Boudemange, Yakup Girpan, Viola Groenhart, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Elika Hedayat, Mathilde Hess, Sébastien Hildebrand, Tessa Joosse, Atsunobu Kohira, Hayoun Kwon, Marikel Lahana, Ulf Langheinrich, Manon Le Roy, Hee Won Lee, Oh Eun Lee, Simon Leibovitz-Grzeszczak, Thomas Lock, Jacques Loeuille, Alexandre Maubert, Léonore Mercier, Loukianos Moshonas, Luc Moullet, Benjamin Naishtat, Hans Op de Beeck, Edgar Pedroza, Jean-François Peyret, Rossella Piccinno, Claire Pollet, Isabelle Prim, Matthieu Ravez, Robin Rimbaud / Scanner, Sophie Sherman, Ula Sickle, Emmanuel van der Auwera, Jéro Yun.

programme PANORAMA 12

Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains
22 rue du Fresnoy, BP 80179, 59202 Tourcoing cedex
www.lefresnoy.net / www.panorama12.net

Proposition pour les conseils d’option

Un site a été ouvert à tous pour mettre en avant des propositions destinées à être discutées lors des conseils d’option. Choisissez votre option. Pour chaque option, le but est de mettre une nouvelle page avec la date du prochain conseil d’option (une page par conseil), et de la remplir des propositions et doléances qu’il vous semble utiles de mettre en avant. Pensez à être clair, précis et, surtout, de donner des propositions qui font avancer les choses en vue de les améliorer.

Une nouvelle date de conseil est prévue? Votre représentant au conseil des étudiant responsable de votre option proposera une nouvelle page que vous pouvez compléter maintenant ou juste après une réunion collective. Si ce n’est pas encore fait, n’hésitez pas à le lui rappeler, ou à le faire vous-même.

Lionel Dutrieux,
Représentant des étudiants au conseil d’option montage

DO/ REDO/ UNDO: 50 ans en performance vidéo

Avec: Vito Acconci, Matthew Barney, Chris Burden, Robert Filliou, General Idea, Dan Graham, Joan Jonas, Mike Kelley, Paul McCarthy, Matt Mullican, Bruce Nauman, Dennis Oppenheim, Nam June Paik, Martha Rosler, Carolee Schneemann, VALIE EXPORT, William Wegman, Hannah Wilke…

Pendant le Kunstenfestivaldesarts, Wiels présente un état des lieux de l’un des courants artistiques les plus jeunes de l’histoire de l’art. Do / Redo / Undo propose un tour d’horizon de 50 ans d’art de la performance à travers une centaine d’oeuvres. Do / Redo / Undo est autant un projet d’analyse qu’une exposition. Ce sont des archives, servant des fins artistiques et scientifiques, un regard rétrospectif, composé d’instantanés, sur certains des happenings et performances les plus influents des cinquante dernières années.

Une large section de DO / REDO/ UNDO provient de l’exposition 45 Years of Performance Video from EAI, présentée précédemment à PS1 à New York (01.11.2009 – 26.04.2010), qui a mis en lumière plus de quatre décennies de performances d’artistes créées spécialement pour la vidéo, depuis les exercices de body art de la fin des années 1960 aux nouvelles performances numériques. Fondée en 1971, Electronic Arts Intermix (EAI) est l’une des références les plus importantes, sans but lucratif, consacrée à l’art vidéo, et fait partie des premiers défenseurs de l’art et des artistes « media ». L’activité centrale de EAI est la distribution et la préservation d’une importante collection de plus de 3.500 œuvres media, nouvelles et anciennes. EAI favorise la création, l’exposition, la distribution et la préservation de l’art vidéo et numérique. Ses activités incluent un programme de préservation, des services éducatifs, des ressources en ligne et des programmes publics tels que les conférences d’artistes et des expositions. Le catalogue en ligne est une ressource complète sur les artistes et les œuvres de la collection EAI: www.eai.org

Ant Farm, Media Burn, 1975-2003, 23:02 min. Courtesy of Electronic Arts Intermix.

Les autres oeuvres sont empruntées à des collections basées en Belgique: la vidéothèque de Jeunesse et Arts Plastiques, Argos Centre for Art and Media, l’asbl Vidéographie(s) et Mukha.

Agenda et notifications

L’agenda propose un système de notifications. Vous pouvez recevoir des alertes sur différents supports (e-mail, SMS sur téléphone portable et pop-up sur l’ordinateur), et cela jusqu’à 5 notifications différentes. Pour mettre en place ces alertes, rendez-vous dans les paramètres de l’agenda puis dans l’onglet Notifications. Il ne vous reste plus qu’à créer et définir vos alarmes.

Personnalisation

Pour personnaliser vos paramètres de rappel, procédez comme suit :

  1. Dans la liste des agendas située sur le côté gauche de la page, cliquez sur la flèche vers le bas en regard de l’agenda approprié, puis sélectionnez Notifications (vous pouvez également cliquer sur le lien Gérer les agendas en bas de la liste des agendas, puis cliquer sur le lien Notifications à droite de l’agenda pour lequel vous souhaitez recevoir des notifications).
  2. Sélectionnez la méthode de rappel et le délai par défaut des événements planifiés dans cet agenda particulier dans la section « Rappels ». Sur cette page, vous pouvez également définir le rappel de votre choix dans la section « Choisissez la manière dont vous voulez être informé ».
  3. Cliquez sur Enregistrer.

Par défaut, un email est envoyé lorsque vous êtes invités à suivre un cours. Pour ne pas recevoir un email chaque jour, désactivez cette fonction. Pensez dès lors à consulter régulièrement votre agenda ou, mieux, à le configurer pour être averti par SMS de changements éventuels.

Notez que lorsque vous modifiez les paramètres de rappel des événements de votre agenda, ces modifications ne s’appliquent qu’à vous. Les invités ou les utilisateurs ayant accès aux événements recevront des rappels en fonction de leurs propres paramètres de rappel Google Agenda.

Options

Google Agenda offre plusieurs options de notification par e-mail et SMS. Vous pouvez définir une notification pour les situations suivantes :

  • Nouvelles invitations
  • Invitations modifiées
  • Invitations annulées
  • Réponses à une invitation
  • Rappels
  • Planning quotidien (e-mail uniquement)

Rennes. Bretagne. Cimetière de l’est. (2010)

Rennes. Bretagne. Cimetière de l’est. Depuis 1881, chaque jour des centaines de vivants arpentent les allées de graviers. Certains portent des seaux et des fleurs à la main, d’autres des pelles et des plaques de marbres et tous des souvenirs, des histoires. Rencontre sonore avec cette population d’êtres en vie, de bavards, mais aussi avec 60 000 silencieux.

Réalisé par Mathis Bois.

L’exercice « Documentaire radiophonique » propose aux étudiants de seconde année théâtre de questionner leur rapport au réel en situation de captation. Cette réflexion entre l’être et le lieu considère le langage sonore comme médium de communication.

27 films des 27 pays européens à l’UGC

EuroCine présente 27 films venant des 27 Etats membres de l’Union européenne. L’édition de cette année présente une sélection ambitieuse de films qui sera diffusée dans 5 capitales européennes le 9 mai. Prix unique : 5€/séance.

  • Liar [Menteur] – 78′
  • The World is Big and Salvation Lurks Around the Corner [Svetat e golyam i spasenie debne otvsyakade] – 105′
  • Tobruk – 110′
  • Take the Trash [Blå maend] – 80′
  • Whisky with Vodka [Whisky mit Wodka] – 104′
  • Vasha – 100′
  • Eamon – 86′
  • A Woman’s Way [Strella] – 113′
  • Cell 211 [Celda 211] – 110′
  • Ah ! La libido – 80′
  • The Mouth of the Wolf – 75′
  • Soul Kicking [I psihi sto stoma] – 112′
  • Midsummer Madness [Janu Nakts] – 95′
  • Low Lights [Artimos sviesos] – 92′
  • Sunny’s Time Now – 108′
  • Fluke [Mázli] – 93′
  • Kont DIĠA’
  • The Storm [De storm] – 96′
  • Kill Daddy Goodnight [Das Vaterspiel] – 117′
  • Sweet Rush [Tatarak] – 85′
  • A Portuguese Nun [A Religiosa Portuguesa] – 127′
  • Medal of Honor [Medalia de onoare] – 104′
  • Slovenian Girl [Slovenka] – 91′
  • Broken Promise [Nedodrzaný slub] – 129′
  • Tears of April [Käsky] – 115′
  • Burrowing [Man tänker sitt] – 76′

Projection des exercices images

Vous êtes invités à venir découvrir les trois exercices images le vendredi 7 mai de 15h à 18h30 en salle 35mm, à l’INSAS Thérésienne.

Image Imposée I – Tableau de Maître
Travail 35mm – Ba2
Travail HD-CAM – Ba3

Lumière Naturelle – Ba3
Copie 1 – 35mm

Image Imposée II – Remake photographique – Ba3
Séquence originale Happy Together de Wong Kar Wai
Positif 35mm d’après Super 16mm (DI) & Red
Positif numérique d’après Super 16mm (DI) & Red

La belle soirée ARTes

Ce samedi premier mai, les organisateurs de la soirée ARTes ont réuni à l’INSAS  700 personnes autour de différentes activités.

La soirée a débuté tôt, avec une une assemblée réunissant les représentants des 17 écoles supérieures artistiques pour discuter de la question des fusions, des pôles et des différents mouvements qui ébranlent l’éducation artistique actuelle. Tout cela dans le but de comprendre quel risque nous encourrons si nous cessons de préserver le fonctionnement et des droits acquis en 2001 avec la création des Ecoles Supérieures Artistiques. Les interventions de spécialistes et des membres des organisations de représentation étudiante ont permis de créer un avis à l’attention du ministre résumant nos points de vues.

A partir de 17h une exposition photo intitulée « Traces » a tenté de suivre par morceaux choisis la pédagogie de Mr. Van Dieren, professeur de photographie à l’INSAS. Du côté de LA CAMBRE, une installation a également été mise en place par les étudiants de l’option photo et les étudiantes de textile ont nourri l’assemblée pendant toute la soirée grâce à leur buffet.

À partir de 20h30 des concerts, suivis de DJ’s et de performances ont vu succéder le rock ténébreux de PHOTO Pop, le rockabily de Black Bread, l’électro pop de &Lz, puis une performance de Nouslovechachacha, et les DJ sets de JUSTeLEBLANc, TG et enfin, pour clôturer la soirée, Cheesedream.

Nous remercions chaleureusement tous les bénévoles, les intervenants et les artistes qui ont participé à cet évênement et sans qui tout ceci n’aurait pas été possible.

Page 1 sur 11