Cours ouvert « La vie est un songe »

La classe de 2ème année d’ interprétation dramatique vous invite à la présentation de l’exercice : La vie est un songe de Pedro Calderón de la Barca, dans la traduction de Bernard Sesé sous la direction de Martine Wijckaert et assistée d’Estelle Petit

Jaco Van Dormael présente Toto le héros et Le Miroir

Le principe de DUO : un choix de deux films proposés par une personnalité du cinéma belge, à qui il est demandé de coupler l’un de ses films avec une œuvre qui a influencé sa carrière et/ou sa propre production. Un programme qui se déroule sur une soirée présentée par l’invité(e), au cours de laquelle il/elle répondra à vos questions autour d’un verre dans une ambiance conviviale. Le 23 février, Jaco Van Dormael vient présenter son film Toto le héros et Le miroir d’Andrei Tarkovski.

Cours ouvert Exercice de voix chantée

La classe de 3ème année d’ interprétation dramatique vous invite à la présentation de l’exercice « Extraits de comédies musicales et de chants de cabaret » sous la direction d’Estelle Marion et Annette Sachs.

Mardi 26 janvier à 20h00
Mercredi 27 janvier à 18h00
Rdv Hall de Rabelais

Paysages Sonores : Une histoire du Soundscape

Le 15 janvier 2010 de 16h à 20h, conférence et chambre d’écoute en compagnie de R. Murray Schafer et Kaye Mortley Dans le cadre de la 7ème Semaine du Son (*) Jean Tavantzis/La Semaine du Son 2006 Le concept de paysage sonore, dit « soundscape » en anglais, est apparu dans les années 60, dans le travail de recherche initié par le compositeur canadien R. La création du ‘World Soundscape Project’ en 1973 et l’édition de son livre ‘The Soundscape-Our Sonic Environment and the Tuning of the World’, en 1977 ont contribué à toucher une plus large audience et à le citer encore aujourd’hui Après s’être attaché à montrer l’évolution du bruit depuis les périodes les plus reculées de l’histoire et avoir vivement critiqué la « pollution» croissante de l’environnement sonore, R. Murray Schafer propose non pas d’éradiquer les bruits, fondements même de toutes formes de vie, mais au contraire d’étudier et d’améliorer notre paysage sonore quotidien. Pour ce faire, il invite les musiciens, les architectes et autres urbanistes à participer à son « projet mondial d’environnement sonore », rapprocher le point de vue scientifique et l’approche artistique, afin de donner naissance à deux disciplines nouvelles que sont l’écologie et l’esthétique acoustiques. Pour lui, « le paysage sonore est neutre ». Sa volonté est celle d’opérer des « enregistrements phénoménologiques, c’est-à-dire d’enregistrer les phénomènes sonores sans chercher à focaliser ou faire ressentir quelque chose, simplement pour étudier le paysage » des sons. En ce sens, loin de voir Murray Schafer comme opposé ou oublié des cercles qui se revendiquent de John Cage ou de Pierre Schaeffer, ses travaux apparaissent plutôt, de mon point de vue, comme un ferment prolongateur de la pensée de ces deux précurseurs, donnant à penser l’écoute comme une attitude constitutive de notre Entendre (tendre vers…).
En savoir plus

Conference de la FERA

La FERA, fédération européenne des associations nationales de réalisateurs de films de cinéma et de télévision (www.ferainfo.org), organise une conférence le 28 Janvier au Parlement Européen de Bruxelles. Cette conférence est ouverte à tous les professionnels des médias, de l’industrie audiovisuelle, aux organisations et institutions culturelles et aux élus et représentants politiques, aux étudiants et professeurs des écoles de cinémas.

La FERA veut renforcer l’apport des réalisateurs européen à travers leur point de vue unique et leur force de proposition en tant que créateurs. De plus, le soutien des institutions européennes est nécessaire pour une plus large diffusion possible des films sur tout type de support ainsi que pour assurer une rémunération pour toute exploitation commercial des œuvres. Le marché unique européen ne doit pas être uniquement au service des consommateurs mais aussi des créateurs. Aujourd’hui ce marché est inexistant pour les auteurs de l’audiovisuel: des réalisateurs dont le film est diffusé dans d’autres pays que le sien, ne peut bénéficier d’un système harmonisé et transparent qui lui assure une rémunération juste.

L’objectif de la FERA est de souligner la volonté des réalisateurs européens de voir leurs œuvres disponibles sur tout support de diffusion à travers l’Europe en même temps qu’une rémunération juste leur soit attribuée pour cette diffusion. Pour ce faire, la FERA veut promouvoir la voix spécifique des réalisateurs et un dialogue tant européen que national entre monde du cinéma et politiques culturelles, en particulier pour ce qui est des Contenus créatifs à l’ère numérique. La FERA considère qu’un débat public au niveau européen sur ces thèmes encouragera un dialogue permanent entre réalisateurs européens, professionnels de d’audiovisuel, les citoyens et les institutions européennes, ceci en habilitant les réalisateurs, professionnels et citoyens à participer à la politique audiovisuelle européenne -comme nationale-, et garantir une prise en compte sur la durée de leurs opinions par les institutions de l’Union;

Pour des raisons de sécurité au Parlement, vous devez vous inscrire à conference@filmdirectors.eu en indiquant: Nom, prénom, Organisation/Profession, Date de naissance, adresse et mail.

Nous vous rappelons qu’il est important d’être punctual le matin

Théâtre : entre réel et virtuel

Quatrième conférence du cycle sur le théâtre initié par ARTes (www.artes-bxl.eu), la conférence d’Erwin Jans intitulée « Théâtre : entre réel et virtuel, La technologie visuelle dans le théâtre de Guy Cassiers » s’adresse prioritairement aux étudiants des options théâtre et scénographie du Conservatoire royal de Bruxelles, de La Cambre et de l’INSAS. Elle est ouverte à tous les étudiants et professeurs des trois écoles.

Erwin Jans a travaillé en tant que dramaturge à Bruxelles (KVS) et à Rotterdam (RO Theater) avant de rejoindre la Toneelhuis à Anvers où il poursuit sa collaboration avec le metteur en scène Guy Cassiers (www.toneelhuis.be). Il est également enseignant à L’Université de Louvain – Centre d’Etudes théâtrales ainsi qu’à Artesis, Haute Ecole d’Anvers et dirige la revue Nieuwzuid (www.nieuwzuid.be).

Au cours de sa conférence, Erwin Jans abordera la question de la technologie visuelle dans le théâtre contemporain, spécifiquement dans celui de Guy Cassiers.

Prochaines conférences : Frie Leysen à La Cambre – mars 2010 (date et horaire à déterminer) & Joël Pommerat au Théâtre National de la Communauté française – 24 avril 2010 à 17h

Rétrospective Olivier Smolders au Churchill

Ce vendredi 29 janvier à 20h au cinéma Churchill à Liège, Les films du Scarabée, Interscience film et Wallonie Image Production, vous proposent une projection de trois films d’Olivier Smolders, en présence du réalisateur.

  • Mort à Vignole 26’ (1998)
  • Voyage autour de ma chambre 26’ (2008)
  • Petite Anatomie de l’image 21’ (2009)

Olivier Smolders est un des cinéastes les plus originaux de Belgique. Il habite à Liège et enseigne à l’Université de Liège et à l’INSAS. Mort à Vignole est une de ses films les plus primés, et Voyage autour de ma chambre vient d’obtenir le prix de la SCAM.

Plus d’informations sur ces films : http://www.smolderscarabee.be/oli_films.htm#voyage
A propos de “Voyage autour de ma chambre”, “Petite Anatomie”; Wallonie Image production.

Ce sera également l’occasion de vous présenter : le dernier livre d’Olivier Smolders “Voyage autour de ma chambre, notes pour un film immobile”, publié par les Impressions Nouvelles.
le nouveau dvd édité par les Etats Généraux du documentaire de Lussas, reprenant les trois films au programme de cette soirée

Meilleurs voeux 2010

Au nom de l’école et en mon nom, je vous souhaite une bonne année 2010 et vous présente mes meilleurs voeux.

Laurent Gross,

Directeur de l’INSAS

R.W. (premier dialogue)

C’est beau de vouloir vous faire petit, mais c’est sûrement aussi une maladie. Et si vous choisissiez maintenant de grandir, qu’arriverait-il ? R.W. est une aventure en deux temps. Une équipe artistique s’embarque pour deux saisons dans deux dialogues avec l’œuvre singulière de Robert Walser.

Comme une vaste promenade en un pays étrange où habitent de jeunes hommes insouciants, bavards et errants et des femmes sans âge semblables à des fées énigmatiques et bienveillantes. Pays d’une irréalité constante, où l’on cultive l’humour et le désenchantement, les vertiges de la joie, de la beauté et du bonheur et où « le cœur menace de s’envoler vers le ciel ».

Un spectacle en forme de dérive poétique, où en une succession de tableaux, conversations, récits, rencontres et apparitions, des silhouettes fantomatiques tentent de témoigner du monde onirique walsérien. Un voyage au plus proche du rêve éveillé.

Le Rideau au Théâtre Océan Nord du 11 au 17 janvier 2010 avec R.W. (premier dialogue), conception et mise en scène de Pascal Crochet. Tarif préférentiel de 3 € la place en se présentant directement à l’entrée de la salle. Du 11 au 17 janvier à 20h30. Sauf mercredi 13 janvier : représentation à 19h30 suivie d’une rencontre avec l’équipe de création.

Invitation Pleurez mes yeux, pleurez

Les étudiants de l’Insas sont cordialement invités à la répétition générale de la nouvelle création de Philippe Sireuil Pleurez mes yeux, pleurez d’après Le Cid de Corneille qui a lieu ce mercredi 6 janvier à 20h15. Merci de me prévenir de votre venue avant mercredi midi pour que j’informe le Théâtre National.

Bénédicte Bracke
[contact-form 11 « Benedicte »]

L’ECAL à l’INSAS et La Cambre

Le 14 janvier 2010 à 17h projection à l’INSAS des films produits et réalisés par l’ECAL.. Troisième cycle des conferences ENSAV–LA CAMBRE. Film réalisé dans le cadre de l’atelier documentaire sous la direction du réalisateur Didier Nion. Une jeune femme, désirant ardemment renouer avec son père, s’empare de sa caméra et l’exhorte à lui parler.

En savoir plus

Page 1 sur 212